HSDPA : Vodafone passe au 7 Mb/s

Cloud

La 3G+ s’apparente de plus en plus à l’ADSL

La 3G+ ou HSDPA s’impose véritablement comme le standard de l’internet mobile à haut débit en Europe. Facile à déployer, économique pour les opérateurs ayant passé la cap de la 3G (il ne nécessite qu’un upgrade logiciel des stations de base), il permet surtout des débits de plus en plus confortables.

Lors des premiers déploiements, le HSDPA permettait de surfer à 1,4 Mb/s, puis à 3,4 Mb/s. Aujourd’hui, le britannique Vodafone annonce un débit descendant de 7,2 Mb/s et un débit montant de 1,44 Mb/s ! C’est quarante fois plus que le débit de la première génération de la 3G, lancée en 2004.

Ce débit sera accessible à travers la nouvelle clé USB 3G+ de Vodafone à brancher sur son ordinateur portable. Pour le moment, seuls quelques quartiers de Londres et les principaux aéroports du pays seront couverts. Mais fidèle à sa stratégie, Vodafone devrait étendre le service aux autres grandes villes du pays.

Vodafone étant propriétaire à 44% de SFR, il y a fort à parier que l’opérateur français suive cette inflation des débits. Rappelons que le groupe concentre sa stratégie sur le haut débit mobile et la 3G+ et propose déjà une connexion 3G+ à 3,4 Mb/s en, download et 1,4 Mb/s en upload (prévu pour cette année).

Il a ainsi été le premier à lancer des forfaits permettant l’usage illimité du Web mobile mais aussi des mails ou de la TV Mobile. Les forfaits Illimythics se vendent d’ailleurs très bien, ils s’en seraient écoulés pas moins de 160.000 depuis leur lancement fin 2007. Il y a fort à parier qu’avec un débit de 7,2 Mb/s, ces forfaits devraient continuer à faire le plein.

Ce HSDPA dopé devrait également permettre à Vodafone en Grande-Bretagne et à SFR en France de mieux résister à l’offensive iPhone d’Apple qui techniquement ne peut pas se connecter au Web à plus de 280 Kb/s…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur