Huawei déploie sa R&D en Europe

RégulationsSmartphones
Siège de Huawei à Shenzhen

L’équipementier Huawei ouvre un centre de R&D en Finlande dédié aux terminaux mobiles.

Huawei renforce sa présence en Europe. L’équipementier chinois a annoncé, lundi 10 décembre, l’ouverture prochaine d’un centre de recherche et développement à Helsinki en Finlande. Le groupe injectera 70 millions d’euros sur 5 ans dans ce projet.

Le futur centre de R&D sera dédié aux terminaux mobiles. Logiciels pour smartphones, tablettes et dispositifs multisupport concentreront les premiers travaux de la nouvelle unité. Ils viseront notamment à développer l’expérience utilisateur sur les environnements Android et Windows Phone 8.

70 000 employés

« Nous sommes convaincus que la clé pour bâtir notre marque est de fournir aux consommateurs une expérience utilisateur fiable et différenciée, justifie Kenneth Fredriksen, vice-président Huawei en Europe centrale, Europe du Nord et Europe de l’Est. L’environnement ouvert et innovant de la Finlande nous permet de renforcer nos ressources globales en R&D dans le domaine des terminaux mobiles, tout en créant de nouvelles opportunités à la fois pour Huawei mais aussi pour l’industrie des télécommunications finlandaise. » Le concurrent Nokia Siemens Networks, notamment, appréciera cette mitoyenneté sur sa terre natale.

Une trentaine de salariés animeront l’activité R&D en Finlande, annonce Huawei qui compte porter ce chiffre à une centaine sur les cinq prochaines années. Le nombre total d’employés du groupe dépasse aujourd’hui les 70 000 dont plus de 7300 en Europe (600 en France) et près de 800 dédiés à la R&D.

L’Europe, marché stratégique

Huawei poursuit donc son expansion sur le marché européen qui constitue, depuis 2011, le plus gros marché avec 36% des 32,4 milliards de dollars de son chiffre d’affaires. Devant les 32% apportés par la Chine.

C’est aussi un marché moins fermé que celui des États-Unis où, pour des raisons justifiées de fiabilité ou de protectionnisme, les routeurs de Huawei et de son homologue ZTE sont proscrits. Si la France a également exprimé ses doutes sur la question à travers le rapport du sénateur Jean-Marie Bockel, le marché européen reste ouvert.

Accélérer la stratégie smartphones

Huawei entend notamment y accélérer la diffusion de ses smartphones. En 2012, après avoir réussi à démocratiser sa marque (il pourvoyait essentiellement les opérateurs en marque blanche), l’entreprise chinoise a déployé une stratégie visant à couvrir l’ensemble des gammes de smartphones sous Android. Le constructeur alimentera également l’offre Windows Phone.

Le groupe de Shenzhen ne cache pas ses ambitions et annonce viser la 3e place du marché mondiale. Huawei espère vendre 60 millions de terminaux en 2012 (alors que les analystes tablent sur 45 millions). Au troisième trimestre, il avait distribué près de 12 millions de téléphones contre 10,7 millions un an plus tôt. Huawei détient 2,8% du marché, à mi-chemin des 5,5% du troisième constructeur mondial, Apple.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur