Huawei inaugure son 4e centre de R&D en France

MobilitéProjetsSmartphones

Huawei a choisi la capitale de la mode pour ouvrir son premier centre mondial dédié à l’esthétisme et au design.

Ken Hu, directeur général de Huawei (qui présente la particularité d’avoir une présidence tournante tous les 6 mois) a fait le déplacement pour inaugurer, jeudi 12 mars, le nouveau centre de développement du fournisseur chinois. Le quatrième en France après ceux dédiés aux algorithmes mathématiques, aux tests et aux composants électronique ouverts ces derniers mois. Dédié à un sujet plus léger (mais tout aussi stratégique), ce nouveau centre se consacre au design des smartphones et objets connectés. Implanté à Paris dans le 7e arrondissement, l’Aesthetic Research Center s’inscrit comme le premier centre mondial de Huawei dédié à l’esthétisme et au design.

« Paris est une référence mondiale pour la mode et les arts, et maintenant les ressources créatives qui font la réputation de Paris sont appliquées aux produits Huawei dans le monde entier, a commenté Ken Hu pour justifier le choix de la capitale française. Cela fait de la France une partie vitale de notre innovation mondiale. » Une innovation qui s’inscrit dans les 600 millions d’euros que le fournisseur IT chinois entend investir directement en France au cours des cinq prochaines années.

Une stratégie d’implantation locale forte

Huawei TalkBand B2Le nouveau centre sera animé d’une dizaine de designers spécialisés dans les produits de luxe, la mode, l’automobile, la 3D, le numérique, et la stratégie de marque, sous la direction de Mathieu Lehanneur. Qui déclare : « La technologie n’est plus entre nous, elle est avec nous et sur nous. Il ne reste plus qu’à lui donner forme. » Ce qui se traduit notamment à travers le bracelet connecté TalkBand B2 (photo ci-contre), qui allie traqueur et oreillette Bluetooth, présenté au début du mois à l’occasion du Mobile World Congress 2015 (MWC) de Barcelone, et à la conception duquel ont participé les équipes françaises de design.

En multipliant l’ouverture de centres de R&D, Huawei poursuit la construction d’un écosystème qui lui permet de mieux s’implémenter localement et défendre ses positions d’investisseur créateur d’emplois face aux équipementiers européens historiques. Ren Zhengfei, le fondateur de l’entreprise, avait ainsi rencontré le premier ministre Manuel Valls en septembre 2014 pour annoncer un plan d’investissement de 1,5 milliard d’euros dans le pays et contrecarrer les vibrants appels au patriotisme économique lancé par Arnaud Montebourg, alors ministre du redressement productif, pour notamment soutenir Alcatel-Lucent en difficulté. Si le marché chinois continue de constituer sa première source de revenus, l’Europe compte désormais pour 60% de son chiffre d’affaires mondial. Dont une partie non négligeable en France à travers les clients télécoms (Bouygues et SFR notamment), les offres aux entreprises et les terminaux mobiles. Implanté en France depuis 2003, Huawei y emploi aujourd’hui 700 personnes environ.


Lire également
Huawei accélère sa croissance à coup de smartphones
Des small cell 3/4G Huawei dans les mobiliers urbains de JCDecaux
Huawei et Accenture partenaires de Cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur