Huawei investit 35 millions d’euros dans son OpenLab parisien

5G

Le vice-président de Huawei a annoncé un investissement de 35 millions d’euros sur cinq ans dans son OpenLab situé à Paris.

Ken Hu a expliqué que Huawei collaborera avec ses clients et partenaires pour créer un écosystème numérique plus fort en France. Il considère que le pays pourrait bien devenir le futur pôle mondial de l’innovation autour de la 5G, du cloud et de l’IA. 

 

L’OpenLab a ouvert ses portes à Paris en avril 2018. Il offre une plateforme aux experts pour identifier les futurs besoins en transformation numérique et développer des solutions spécifiques à leur secteur.

OpenLab : 15 solutions industrielles  en développement

Depuis un an, 15 solutions industrielles sont en cours de développement, élaborées par une cinquantaine de partenaires. 

Cette décision intervient alors que les Etats-Unis mettent la pression sur les pays d’Europe pour qu’ils n’exploitent pas les solutions de Huawei.

La France ne s’est pas encore véritablement prononcée sur sa décision.

Le président Emmanuel Macron, présent sur le salon VivaTech, a expliqué qu’il n’était pas approprié de lancer une guerre technologique ou commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit. Il a souligné que la priorité sera de préserver la sécurité nationale, sans bloquer Huawei ou toute autre entreprise.

Le 15 mai, Donald Trump a signé un décret interdisant aux entreprises américaines d’utiliser du matériel pour le secteur télécoms fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale.  Si aucune entreprise n’est nommément citée, Huawei est dans la ligne de mire. 

En revanche, l’équipementier chinois est directement mise en cause par le département du Commerce qui l’a placé – avec 70 de ses filiales – sur une liste noire  nommée “Liste des entités”  qui l’oblige s à demander une dérogation pour acheter des pièces et composants électroniques aux sociétés américaines.

 
Lire aussi :