Huawei lance le plus puissant des processeurs ARM

ComposantsMobilité

Avec son K3VA, Huawei crée la surprise, en proposant le processeur ARM quadricœur le plus rapide du marché. Ce dernier se montrerait sensiblement plus véloce que le Tegra 3 de NVIDIA.

Comme annoncé précédemment, le constructeur chinois Huawei profite du MWC 2012 de Barcelone pour lancer ses smartphones quadricœurs, les Ascend D.

Ces terminaux ont la particularité d’utiliser un processeur maison, le K3VA. Cadencé à 1,2 GHz (Ascend D quad et Ascend D quad XL) ou 1,5 GHz (Ascend D1), il se veut plus rapide que le Tegra 3 de NVIDIA. Il permet ainsi aux Ascend D d’être les smartphones les plus performants jamais conçus.

Au cœur de cet exploit, la présence de quatre cœurs ARM Cortex A9 et d’un GPU à 16 cœurs, épaulés par un bus mémoire 64 bits, qui permet de disposer d’une meilleure bande passante. Une première sur le marché des composants ARM. Le tout est gravé en 40 nm.

Par rapport à la concurrence (le Tegra 3, à priori), Huawei promet d’apporter une puissance de traitement 49 % supérieure et un GPU deux fois plus rapide, le tout avec une consommation inférieure de 30 %.

L’innovation à la chinoise

Plus puissant et moins gourmand en énergie que ses concurrents, le K3VA fait sensation. En intégrant des technologies 64 bits, il se permet même de couper l’herbe sous le pied des autres concepteurs de puces ARM. Preuve s’il en est que les constructeurs chinois, loin de se borner à copier la concurrence, peuvent aussi innover… et de belle manière.

En concevant son propre processeur, Huawei colle aux principes de son pays, qui ne souhaite pas être uniquement une usine, mais veut aussi devenir prescripteur en matière de technologies. En témoigne la montée des composants (MIPS ou autres) de conception chinoise, lesquels concurrencent de plus en plus les technologies américaines (comme les x86 d’Intel et AMD) et européennes (ARM).

Crédit photo : © Huawei


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur