Pour gérer vos consentements :

Huawei et Telefónica intensifient leurs efforts dans la 5G

Telefónica et Huawei renforcent leurs liens dans le développement de la 5G. L’opérateur espagnol et l’équipementier chinois viennent de signer, au siège de ce dernier à Shezhen, un accord conjoint d’innovation qui porte sur la 5G et sur le NG-RAN, la nouvelle génération de réseau d’accès radio. Cet accord fait suite au protocole d’entente (Memorandum of Understanding) signé en novembre 2015 entre les deux parties.

L’accord du jour porte sur un ensemble de technologies et services dont le Cloud-RAN (architecture centralisée en mode Cloud pour l’accès radio et orchestrée virtuellement), l’architecture 5G (5G Core Re-Architect) et le Massive MIMO (multiplication du signal de manière ciblée vers plusieurs utilisateurs simultanément) en premier lieu mais aussi ce que Huawei considère comme la 5G au service de l’utilisateur sans cellule (5G Radio User Centric No Cell). L’objectif étant d’affiner les techniques qui sortent aujourd’hui des laboratoires pour répondre aux pré-requis de la 5G (au centre desquels figurent le très haut débit et la faible latence) en augmentant la densité du réseau, en améliorant l’efficacité pour lancer de nouveaux services tout en réduisant les coûts opérationnels et la consommation énergétique.

Les équipementiers affutent leurs armes

Fort d’un volume de quelque 250 millions d’abonnés dans le monde, « Telefonica a certaines idées sur les tendances futures du réseau mobile, avance David Wang, président de Huawei Wireless Network. La coopération entre Telefonica et Huawei aidera à construire un monde mieux connecté ». « La collaboration avec Huawei dans ce domaine permet de partager les véritables besoins d’un opérateur mondial comme Telefonica, en aidant à se concentrer sur la fourniture en temps utile de solutions adaptées à ce réseau avancé », confirme de son côté Enrique Blanco, directeur technique de l’opérateur ibérique.

Huawei annonce qu’il va multiplier les partenariats similaires pour construire l’écosystème nécessaire et accélérer le développement de la 5G. Il n’est pas le seul. Ces concurrents lancent également les expérimentations autour de la 5G. Récemment, Nokia la testait dans un stade avec l’opérateur américain Sprint. La semaine dernière, c’est Ericsson qui a signé avec Swisscom pour lancer la « 5G pour la Suisse ». Alors que les premières expérimentations grandeur nature sont attendues pour 2018 (notamment à l’occasion des JO d’hiver en Corée du Sud et de la Coupe du monde de football en Russie), les équipementiers affutent leurs armes en multipliant les tests de leurs solutions auprès de leurs partenaires technologiques.


Lire également
5G : Huawei achève les tests de sa nouvelle interface radio
5G : Le français Ommic séduit les investisseurs
Ericsson présente ses premières solutions 5G

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

15 heures ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

15 heures ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

18 heures ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

19 heures ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

22 heures ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

2 jours ago