Huawei vise le top 3 des vendeurs de smartphones

Poste de travailSmartphones
huawei top 3 vendeurs smartphones Denis Morel

Huawei compte renforcer sa présence en marque propre sur le marché français avec 4 nouveaux smartphones Android pour la fin de l’année.

« Notre ambition est de rentrer dans le top 3 mondial des vendeurs de terminaux mobiles », annonce Denis Morel, transfuge de LG récemment arrivé à la vice-présidence de la division devices de Huawei France. Pour y parvenir, le constructeur chinois continuera d’appliquer sa stratégie visant à couvrir l’ensemble des segments de marché à l’aide d’une gamme très large et à proposer des produits innovants.

Huawei met notamment l’accent sur l’autonomie de ses terminaux. « Nous avons beaucoup investi pour rendre nos produits plus autonomes avec des couches de soft améliorées », soutient le responsable. Huawei a également investi dans la conception et la production de ses propres processeurs (via sa filiale HiSilicon) susceptibles d’offrir une meilleure intégration et autonomie à ses produits.

Nouvelles références distributeurs

Rappelons que l’entreprise investit 10 % de son chiffre d’affaires annuel en recherche et développement, soit plus de 3 milliards de dollars des 32,4 milliards générés en 2011 (16,2 milliards pour le premier semestre 2012). Et que 70.000 employés, sur 150.000, se concentrent sur le développement technologique (dans les terminaux, mais aussi les télécommunications, réseaux et solutions d’entreprise cloud). Huawei a donc les moyens de ses ambitions.

Ce qui s’est notamment traduit par le bon accueil du Honor (que nous avons eu l’occasion de tester). « Cela a donné confiance à l’ensemble des distributeurs en France et nous permet aujourd’hui de référencer massivement les nouveaux produits de fin d’année », soutient Denis Morel. Notamment chez The Phone House mais aussi les opérateurs.

Quatre nouveaux Ascend

Nouveaux produits qui se concentrent sur les smartphones Android exclusivement, Huawei France n’ayant aucune annonce à faire sur la stratégie de Windows Phone ce jour. À noter que, entrée comme milieu et haut de gamme, les nouveaux modèles Ascend sont tous proposés sous Andoid 4.0 Ice Cream Sandwich (ce qui n’est pas systématiquement le cas sur le marché). En revanche, la surcouche Emotion UI ne sera proposée qu’avec les nouveaux modèles de 2013. « Il sera possible de la télécharger et de l’installer sur les précédents produits », assure le dirigeant.

Quatre nouveaux Ascend sortiront prochainement : l’entrée de gamme Y210Pro (écran 3,5 pouces, processeur 800 MHz) ; les milieu de gamme G330 (4 pouces, double cœur 1 GHz), et G600 (4,5 pouces, double cœur 1,5 GHz) ; et les haut de gamme P1 (4,3 pouces, double cœur 1,5 GHz) et D1 Quad XL (4,5 pouces, quadricœur 1,4 GHz).

Tablette 7 pouces à prix agressif

Le P1 sera disponible courant octobre chez Orange et Bouygues Telecom. Ce sera le premier smartphone du constructeur à intégrer le catalogue des opérateurs en marque propre. Le D1 Quad XL et le G600 se distinguent par leur prix compétitifs : 449 et 269 euros TTC respectivement. Le G330 n’arrivera qu’en janvier prochain. Pas de précision sur le prix pour l’heure.

Huawei lancera également une tablette 7 pouces, la Mediapad 7 lite sous Android 4.0 en Wifi et 3G à 209 euros TTC. Un prix très agressif.

Pas de NFC, DC ni LTE

Aucun des terminaux n’embarque le NFC (Near Field Communication), le Dual Carrier à 42 Mbit/s (seulement 21 Mbit/s) ou la 4G LTE. Il faudra attendre 2013. En attendant, les utilisateurs pourront se rabattre sur le routeur Wifi-LTE (catégorie 4 jusqu’à 150 Mbit/s) E5776. Huawei proposera également la clé 3G LTE (catégorie 3 100 Mbit/s) E392.

« Tous les feux sont au vert pour que Huawei débute une belle histoire en France, se réjouit Denis Morel, nos produits dont disponibles auprès des distributeurs et des opérateurs et un nouveau plan de communication arrive. » Avec 75 % des terminaux vendus à l’international, Huawei vise les 9 milliards de chiffre d’affaires sur l’activité devices monde en 2012 contre 6,8 milliards en 2011.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur