Des small cell 3/4G Huawei dans les mobiliers urbains de JCDecaux

OperateursRéseaux

Huawei rejoint Alcatel-Lucent dans le programme de JCDecaux visant à simplifier le déploiement des smalls cell en ville en les intégrant à son mobilier urbain.

Demain, des antennes 3G et 4G partout en ville ? JCDecaux et Huawei ont annoncé un partenariat technique pour accélérer le déploiement des réseaux mobiles en zones urbaines.

L’objectif du partenariat vise à intégrer des small cells de l’équipementier chinois dans les sites urbains gérés par le numéro 1 mondial de l’affichage publicitaire afin de les proposer aux opérateurs pour leur permettre de densifier leur réseau haut et très haut débit mobile dans une intégration transparente pour le paysage environnant. Pour mémoire, grâce à leur volume réduit (quelques litres) et à leur portée réduite, les « petites cellules » peuvent s’installer au cœur des quartiers, des zones à forte densité humaine (centres commerciaux, gares, stades, etc.) ou des entreprises pour apporter 3G, 4G ou wifi, et se raccordent au réseau de l’opérateur par une connexion filaire locale (fibre optique dans le meilleur des cas) mais aussi, potentiellement, par des technologies sans fil à ultra haut débit comme le propose EBlink.

Fluidifier les déploiements

Cette densification du réseau mobile permettra d’apporter les capacités nécessaires pour réponde à la demande croissante de la consommation des contenus que peine aujourd’hui à assurer les seules antennes macro traditionnelles (installées en points hauts) des opérateurs. « Les small cells peuvent améliorer la couverture réseau et offrir des capacités supplémentaires, directement là où les besoins sont les plus prégnants, le tout à moindre coût et avec un processus de déploiement simplifié, avance JCDecaux. Le développement de la communication mobile passe donc par les small cells dont le déploiement était jusqu’ici freiné par la rareté des sites adaptés à leur installation. »

Le programme mondial de « crowd-sourcing small cells » commun aux deux partenaires consiste à associer à l’écosystème les propriétaires de sites qui pourront accueillir les small cells. Un programme susceptible de fluidifier, à des coûts « maitrisés », le déploiement des points d’accès mobiles pour les opérateurs. JCDecaux déclare disposer de plus d’un million de panneaux d’affichage et autres mobiliers urbains dans les centres villes, aéroports, environnements de transport et centres commerciaux dans le monde.

Huawei succède ainsi à Alcatel-Lucent. L’équipementier français avait signé, fin septembre, un partenariat avec JCDecaux, inaugurant ainsi la volonté de fondre les small cells dans le mobilier urbain de l’afficheur. JCDecaux pourrait ainsi poursuivre ses partenariats avec les autres équipementiers, Nokia Networks, Ericsson, ZTE ou encore Samsung alors que la 5G, qui se profile à l’horizon 2020, nécessitera probablement la multiplication des points d’accès mobiles. Mais pour l’heure, l’entreprise de communication extérieure se garde bien de toute annonce en ce sens.


Lire également
Ericsson éclaire les réseaux mobiles
Huawei accélère ses investissements en France

crédit photo © Ekaterina Pokrovsky – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur