Réseau On-Demand

Le Trunk SIP, avenir de la téléphonie VoIP de l’entreprise

La disparition inéluctable des lignes analogiques pousse les entreprises à faire évoluer leur système de téléphonie. Une évolution qui passe aujourd’hui par la VoIP sur Trunk SIP d’opérateur portée par des services à foison, la simplification de gestion et des coûts de fonctionnement réduits.

En France, Orange (ex-France Telecom, opérateur historique), qui exploite exclusivement le réseau cuivre dit de « boucle locale », cessera de commercialiser de nouvelles lignes RTC (Réseau Téléphonique Commuté) à partir du quatrième trimestre 2018. Et l’arrêt des lignes analogiques est définitivement prévu par plaques entre 2021 et 2024.

En cause, les coûts de maintenance qui augmentent sur un système vieillissant. Les entreprises qui utilisent encore les services du réseau téléphonique historique doivent donc envisager une transition vers une solution actualisée…en mode IP.

Et elles sont nombreuses dans ce cas : 70% du marché des télécoms français s’appuie sur l’ancien réseau pour les appels voix, le fax, les standards, les systèmes d’alarme, de télépaiement ou encore les cabines d’ascenseurs.

Le successeur du RTC est la voix sur IP (VoIP). La voix est numérisée et transportée sur les réseaux numériques comme n’importe quelle donnée via un service d’opérateur baptisé “Trunk SIP”. Tout comme les échanges de signalisation entre le réseau voix de l’opérateur et l’infrastructure de l’entreprise.

Voix mais aussi messagerie instantanée, vidéo, convergence fixe-mobile, transfert de signal, appels directs, gestion des numéros…les avantages du Trunk SIP sont nombreux.

Les économies sont également mises en avant avec la suppression des onéreuses cartes T0 et T2 d’agrégation de lignes et les abonnements qui y sont liés.

De plus, les appels inter-sites passent généralement par le WAN de l’entreprise et ne génèrent aucun frais de communication supplémentaire. Les coûts d’administration s’en trouvent réduits en raison de la centralisation des services à travers un seul contrat et une facturation unique par périmètre.

Enfin, l’architecture centralisée permet de répondre rapidement à un pic de trafic ou à l’extension des besoins à travers l’ouverture de succursales.

Bien préparer la transition IP

Pour bénéficier du Trunk SIP de l’opérateur, l’entreprise doit s’appuyer sur un IPBX (ou autocommutateur IP) sur site ou dans le Cloud (managé ou pas). Ce qui implique potentiellement le changement des postes téléphoniques.

Une bonne occasion de redéfinir précisément les besoins en fonction des services (mobiles pour les commerciaux, casques-micro pour le centre d’appels, etc.).

Il existe certes des moyens (comme des passerelles) pour assurer la liaison entre un PABX (autocommutateur analogique) et le réseau IP. Mais, à terme, la vision “tout IP” apparaît comme la plus évidente et naturelle au regard de l’évolution du marché des télécoms. Des opérateurs comme Colt propose une solution à moyen terme pour accompagner les entreprises dans cette transition.

Le choix d’un opérateur de VoIP doit néanmoins prendre de nombreux critères en compte comme la couverture géographique du réseau, sa résilience (pour maintenir le service en cas de panne d’un lien), la qualité sonore, la sécurisation des communications, la détection de fraude, etc. Dans tous les cas, l’entreprise a tout intérêt à se faire accompagner dans ce projet.

Avec un Trunk SIP déployé dans une vingtaine de pays en Europe, la certification avec les principales solutions IPBX du marché et la fourniture de conformité réglementaire totale (acheminement des appels d’urgence, interception licite et portage de numéros) ; un opérateur comme Colt dispose de toute la légitimité nécessaire pour aider les entreprises à basculer de la téléphonie traditionnelle vers la VoIP.

Plus de 2000 entreprises clientes, qui consomment quelque 7 milliards de minutes par an, lui font aujourd’hui confiance.