Réseau On-Demand

Réseaux On Demand : les 3 exemples d’usage les plus prometteurs

Les services On Demand de télécommunications peuvent désormais s’autoprogrammer et se réserver depuis un portail unique. Ils ouvrent ainsi des perspectives inédites grâce au Software Defined Network (SDN). Plus amples détails à propos des possibilités des nouveaux usages d’accès réseau ou de connectivité entre les datacenters ou vers le cloud.

 

 

Il est question de 5 préoccupations majeurs pour les entreprises dès que l’on aborde la question des ressources réseaux :

  1. Faire des économies, c’est l’une des principales préoccupations. Elles cherchent toutes à en faire tout en renforçant leur continuité de service. Ainsi, une entité travaillant, par exemple, dans le marketing / commercial, doit régulièrement répliquer, disons au moins chaque semaine, le contenu de son catalogue sur un datacenter. Pas question de subir la moindre perte de service du fait d’une défaillance de l’IT.
  2. De plus en plus d’entreprises souhaitent aussi exploiter les énormes volumes de données qu’elles collectent grâce aux objets connectés à Internet (avec une orientation Big Data ou non). A titre d’exemple, une société de maintenance d’ascenseurs a pu créer de nouveaux services facturés à l’utilisation, grâce à l’exploitation des données recueillies à distance.
  3. Les DSI souhaitent améliorer l’expérience client pour les accès au Cloud. C’est souvent le cas des entreprises dont les collaborateurs sont fréquemment en déplacement, et qui utilisent des terminaux sur une plateforme VDI. La difficulté ici est d’anticiper les besoins en ressources réseau.  
  4. L’organisation d’événements temporaires, sur quelques jours, lors des soldes par exemple, devient de plus en plus courante. Ce n’est pas une tâche facile, car il faut être très réactif pour assurer la connectivité sur place.
  5. La plupart des entreprises veulent également être innovantes en lançant des projets pilotes. Or elles n’en ont pas toujours les moyens et ne savent pas avec quels fournisseurs elles pourraient coopérer.

Face à ces attentes, les offres On Demand, telles que celles que propose l’opérateur Colt, ouvrent de nouvelles perspectives, en particulier dans trois domaines :

A- Connectivité Ethernet à la demande

A partir d’un portail en libre-service, il est possible de réserver et activer différents accès réseau à la demande. La technologie SDN (Software-defined network) permet de garder le contrôle des fonctionnalités utiles. La bande passante peut être augmentée ou réduite selon les besoins du moment. L’opération ne prend que quelques minutes. Les coûts peuvent être facturés à l’heure, selon l’utilisation. A la hausse comme à la baisse.

A titre indicatif, un opérateur comme Colt, est déjà en mesure de connecter, à la demande, plus de 5 000 établissements dans 11 pays européens. A l’international, la société dispose de sa propre infrastructure aux Etats-Unis et en Asie. La présence de Colt sur le marché asiatique a été renforcée par l’acquisition de KVH, un fournisseur japonais de services réseau et de datacenters  en novembre 2014.

B – Interconnexion entre deux datacenters ou plus

Autre exemple d’usage de plus en plus demandé : la connexion entre deux datacenters, voire davantage, en s’appuyant sur des liaisons à très haut débit. Les offres réseaux On Demand apportent ici une réponse pertinente. Car le trafic entre les datacenters et les sites utilisateurs augmente de 24% chaque année et celui entre datacenters uniquement est en hausse de 32% (source : Cisco Global Cloud Index, 2016).

De telles connexions entre datacenters s’opèrent sur une infrastructure fibre optique, chaque fois que c’est possible, ou en agrégeant des liens de moyen débit, comme le propose Colt. Ce dernier supporte déjà en Europe l’interconnexion de 400 datacenters, avec des aires partagées, ainsi que la connexion vers de très grands établissements. Et 42 de ces datacenters disposent déjà de capacités de pilotage à distance permettant d’ouvrir de nouvelles connexions pratiquement en temps réel, sans intervention physique. 

C- Connectivité à la demande vers le Cloud public

Les connexions à la demande vers le Cloud public constituent une attente croissante des DSI. Cela concerne aussi bien les datacenters que certains établissements au sein des entreprises. Avec la multiplication des applications SaaS (Software as a Service de type Salesforce, Office 365 ou applications RH…) et avec la mobilité croissante des collaborateurs, les accès au Cloud se généralisent. Il devient crucial de pouvoir ouvrir de telles connexions à la demande, ou de les étendre géographiquement ou pour une période donnée (lancement d’un projet, campagne commerciale, ouverture d’un site, etc.).
Dans cette perspective, certains opérateurs, comme Colt, ont établi des partenariats ad-hoc avec Microsoft (Azure) et Amazon (AWS).

Des avantages concrets

De tels services réseaux adaptables à la demande présentent des avantages bien réels. L’entreprise utilisatrice de ces services ‘On Demand’ commande elle-même les accès dont elle a besoin sur un portail, en quelques clics. Elle dispose ainsi d’un contrôle instantané de ses ressources réseau et de leur facturation.

La mise à disposition des capacités réseaux s’opère quasiment en temps réel ou en quelques minutes. Et même si une livraison ou un déplacement sont nécessaires, les délais sont très raccourcis : quelques heures ou quelques jours, alors que, jusqu’ici, les délais de livraison de services télécoms se comptaient plutôt en semaines.

Autre avantage : une grande flexibilité. Une fois le service réseau établi, la bande passante peut être élargie ou diminuée selon les besoins et selon le budget alloué, puisqu’il s’agit d’une facturation selon l’utilisation effective du service (‘pay as you use’). Chez Colt, la tarification On Demand est généralement établie à l’heure. Il est possible de choisir l’option de contrat sans engagement, ce qui permet de sortir du service sans préavis.

Ces offres télécoms à la demande commencent à être disponibles à une vaste échelle, non seulement en Europe mais également aux Etats-Unis et en Asie.

Des cas concrets sur le terrain

Le festival de cinéma ‘Berlinale’, qui se tient à Berlin chaque année, a constitué, début 2017, une plateforme de test très intéressante pour valider l’efficacité de tels services réseaux à la demande. Ponctuellement, la plupart des exposants partenaires de cet événement ont besoin d’effectuer des transferts de films entre Hollywood et plusieurs salles de projection dans la capitale allemande. On peut imaginer les énormes capacités de bande passante requises. Durant 10 jours, l’opérateur Colt a assuré ce service d’accès réseaux à partir d’un portail utilisant la technologie SDN (Software-defined network), donc sans interventions, ni déplacements.
https://www.youtube.com/watch?v=BiuJFlh6rj8

De même, lors de l’événement ‘MEF 16’ à Baltimore, la chaîne Telecom TV a relaté le témoignage du géant des télécoms AT&T qui a testé, en coopération avec Colt, l’interopérabilité de services réseaux à la demande à destination de partenaires, revendeurs de services télécoms. Il a ainsi été démontré qu’il est tout à fait possible d’opérer de tels liens aux Etats-Unis, mais également entre l’Europe et les Etats-Unis.
https://www.youtube.com/watch?v=VZgWSuqnigIhubhu