Réseau On-Demand

SDN : les entreprises privilégient l’efficacité à travers l’intelligence réseau

Solutions logicielles permettant d’automatiser le fonctionnement du réseau, les SDN proposent une approche innovante qui favorise des gains à tous les niveaux : agilité, sécurité, performance économique, simplicité…

Dans un monde géré par l’instantanéité, développer plus vite pour déployer plus rapidement est devenu essentiel. Mais à quoi bon gagner en réactivité sur l’applicatif si l’entreprise est freinée par des paramétrages et des tests réseau avant de pouvoir mettre en œuvre ses solutions ?

De la même façon, l’informatique moderne a besoin de souplesse pour adapter les ressources aux besoins du moment.  Mais à quoi sert de provisionner et déprovisionner des ressources (MV, CPU, mémoire, stockage, etc.) sur un simple clic de souris si on doit passer des heures à reconfigurer le réseau ? Sans compter que tout ce temps passé à adapter la bande passante finit par coûter très cher…

Automatiser le fonctionnement du réseau

Approche innovante, les solutions Software-Defined Network (SDN) jouent en quelque sorte le rôle d’interface entre les applications et les équipements (routeurs, commutateurs, etc.).

D’un côté, elles fournissent aux applications une vue « logique » du réseau, de l’autre, elles dictent aux équipements ce qu’ils doivent faire en fonction des spécifications réseau de l’application.

Pour ce faire, elles apportent une « couche de virtualisation » qui permet d’offrir une vue centralisée et unifiée via une console unique. Par ce biais, l’entreprise peut piloter le réseau via des règles préétablies.

En d’autres termes, le comportement du réseau peut être complètement automatisé, d’autant que les SDN sont des « cerveaux intelligents », capables de détecter des problèmes (pointes de trafic, flux anormaux, etc.) et de générer une alerte, voire même de reconfigurer le comportement du réseau dynamiquement pour l’adapter à la situation.

Des gains en cascade

Dès lors, les entreprises gagnent en réactivité, le provisionnement des ressources réseau pouvant être complètement automatisé par la console SDN, lors du déploiement d’une application en fonction des paramètres indiqués dans son fichier de configuration.

Au passage, l’entreprise peut définir des règles favorisant un meilleur ajustement de la bande passante aux besoins réels, le SDN se chargeant d’identifier les situations et d’adapter la configuration en conséquence, avec, pour résultat, des gains économiques très significatifs : plus de perte de temps en configurations manuelles ou de surdimensionnement de la bande passante pour anticiper toutes les situations.

Sans oublier le fait que les solutions SDN s’appuient sur des APIs ouvertes qui s’adaptent à tout type de matériel : plus besoin d’investir dans des commutateurs et routeurs onéreux.

Le degré d’abstraction apporté les SDN masquant la complexité des infrastructures sous-jacentes, les entreprises gagnent également en visibilité et simplicité.

Typiquement, la console SDN communique avec les consoles des hyperviseurs pour offrir une vue centralisée et unifiée de l’infrastructure réseau, des serveurs, services et applications.

Enfin, dernier atout et non des moindres, les SDN optimisent la sécurité. Outre la vision globale et l’automatisation qui favorisent une politique de sécurité plus cohérente, les solutions SDN limitent les risques liés aux erreurs humaines.

En outre, associées aux technologies NFV (Network Functions Virtualisation), elles étendent la programmation aux pare-feux ou encore aux inspecteurs de flux chiffrés : SDN et NFV peuvent ainsi détecter un comportement anormal et réagir beaucoup plus vite en cas d’incident.