Transformation de l'IT

Comment vous débarrasser de la dette technique de votre entreprise pour la faire prospérer

Le système IT actuel de votre entreprise résulte des décisions organisationnelles faites au fil des années par l’équipe de développement et l’adoption continue de divers logiciels et applications pour des besoins propres à chaque projet. La dette technique accumulée ainsi, si elle diffère d’une entreprise à l’autre, a néanmoins la caractéristique suivante : elle a tendance à s’accroître avec le temps, à peser sur l’ensemble des opérations et à empêcher votre entreprise de pleinement saisir toutes les opportunités commerciales.

Des technologies vieillissantes

Comme la dette financière dont le montant augmente tandis que les intérêts grimpent, la dette technique finit toujours par enfler et peser sur les comptes de l’entreprise. Avec le temps, le système IT traditionnel des entreprises devient lui aussi de plus en plus volumineux, encombré d’applications inutiles, plus difficile à gérer et à entretenir. Souvent, les entreprises conservent un système IT fait d’applications obsolètes qui semble fonctionnel par peur qu’il s’avère trop complexe ou trop coûteux à remplacer. En effet, une fois que des investissements importants dans un système ont été effectués et que semble fonctionner normalement, il y a peu de motivation pour le remplacer. On continue à créer de nouvelles applications pour l’améliorer mais, qui, à leur tour, deviendront inutiles. D’autant plus que pendant longtemps, les systèmes existants ont donné l’impression aux entreprises qu’ils leur offraient une certaine stabilité. Cependant, ils créent frictions, gênant la capacité des départements informatiques à répondre pleinement aux besoins de leur entreprise. Ces frictions imposent des limites au système, l’empêchant de devenir plus agile, plus rapide, plus performant.

Un risque de disruption potentiel

Le fait d’améliorer et de sécuriser les systèmes existants est un défi de taille pour toutes les entreprises. Cependant, ajouter de nouvelles fonctionnalités est un besoin encore plus pressant pour les plus grandes. En effet, les entreprises les plus jeunes peuvent faire preuve de plus de flexibilité pour introduire de nouveaux produits, services ou idées innovantes. Ces organisations, plus petites et plus flexibles, sont moins gênées par la dette technique, moins retardées par des systèmes encombrants et complexes. D’où la disruption engendrée par leurs nouveaux modèles commerciaux ou systèmes IT plus innovants. Sans compter qu’une dette technique peut également rendre l’entreprise plus vulnérable aux cyber-attaques. Une analyse IDC1 révèle que les entreprises interrogées ont dans l’ensemble contracté une dette technique importante. En revanche, elles ont pu la réduire de manière significative par la modernisation de leur environnements informatique. Au final, les entreprises qui ont déjà réduit ou éliminé leur dette technique ont « libéré » 32 % de leur budget informatique annuel, soit l’équivalent de 40 millions de dollars par an et par organisation.

Réduire la dette technique en modernisant l’architecture IT

En effet, moderniser l’infrastructure informatique permet une utilisation optimisée du matériel et par conséquent une diminution des coûts associés à l’achat de licences et au fonctionnement général de l’infrastructure informatique. L’étude IDC démontre qu’elle a permis de réduire de 23% le coût de l’infrastructure informatique. Celle-ci permet aussi d’accroître l’efficacité du personnel informatique en réduisant le temps passé aux opérations courantes fastidieuses, comme la maintenance, le support et la sécurité. En tout c’est 35% d’efficacité en plus pour l’équipe IT qui peut être gagnée avec la modernisation. Sans compter la réduction drastique de la fréquence et de la durée des arrêts non planifiés : moins 73% de pertes de temps dues aux périodes dues aux interruptions et 69% de réduction de la perte de chiffre d’affaires occasionnée par ces périodes d’inactivité. A l’heure où les régulateurs multiplient les efforts pour inciter les entreprises à adopter de bonnes pratiques concernant les informations sur les clients, la modernisation permet aussi l’optimisation de l’efficacité des efforts de protection des données.

Adopter une feuille de route pour la modernisation

Pour achever cette transformation du système informatique, IDC préconise l’approche suivante : consolider l’infrastructure serveur au niveau du matériel et des coûts, notamment en matière d’achat de licences, en modernisant des systèmes convergés en interne et le déploiement de solutions Cloud externes, le cas échéant; automatiser et allouer des ressources en libre-service; accroître l’efficacité des efforts de sécurité et de protection des données avec des systèmes et applications dispersés et distribués autant en interne qu’en externe; créer plus de valeur par le développement d’applications en laissant les équipes informatiques se consacrer à leur cœur de métier ; réduire l’impact des arrêts non planifiés sur les résultats de l’entreprise en maintenant un haut niveau de fiabilité des opérations informatiques. En conclusion, s’il existe aujourd’hui une culture d’entreprise axée sur le retour sur investissement, il est difficile de calculer les avantages non tangibles pour l’entreprise de la modernisation de l’IT, tels que la réputation de la marque, la fidélité de la clientèle et la satisfaction, et qui la rendent, au final, plus compétitive.

Pour en savoir plus sur la modernisation de votre système IT, consultez le site Dell EMC 

  1. Livre blanc IDC, 2017, Réduction de la dette technique et optimisation des coûts informatiques grâce aux initiatives de modernisation de l’informatique.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous ici

Les solutions Dell EMC sont bases sur des technologies Intel®

Ultrabook, Celeron, Celeron Inside, Core Inside, Intel, le logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, le logo Intel Inside, Intel vPro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, vPro Inside, Xeon, Xeon Phi, Xeon Inside et Intel Optane sont des marques commerciales d'Intel Corporation ou de ses filiales aux Etats-Unis et/ou dans d'autres pays