Transformation de l'IT

L’impact technologique de la transformation de l’informatique

Réduction de la dette technique et optimisation des coûts informatiques grâce aux initiatives de modernisation de l’informatique.
 
 
 
 
 
 
 

Les entreprises actuelles sont dépendantes de leurs systèmes informatiques pour décrocher de nouvelles opportunités commerciales et accélérer les délais de mise sur le marché. Cependant, bon nombre de datacenters actuels n’ont pas évolué à un rythme suffisant pour répondre à la demande des charges applicatives modernes. Plutôt que de générer croissance et valeur ajoutée, les systèmes informatiques existants freinent les entreprises et créent une dette technique importante qui pèse sur les budgets informatiques de manière significative et sans bénéfice aucun.

Aujourd’hui, les datacenters d’entreprise sont sous pression : les périodes d’interruption dues à des défaillances système et à des erreurs humaines sont fréquentes et coûteuses. Afin d’améliorer leur résilience et de mettre en place la flexibilité nécessaire à l’innovation, la plupart des datacenters d’entreprise doivent être modernisés. Les bénéfices de cette initiative vont bien au-delà de la simple stimulation de l’innovation. Les entreprises informatiques s’engageant sur la voie de la modernisation sont en mesure de réduire considérablement l’ensemble des coûts cachés liés au maintien et à l’exploitation de leurs systèmes informatiques existants.

Le matériel, les approches et les processus informatiques devenant de plus en plus obsolètes, les départements informatiques sont de moins en moins capables de soutenir leurs opérations métiers de façon efficace et rentable. Il n’est d’ailleurs pas rare que les entreprises ne prennent pas toute la mesure de ces coûts qu’elles doivent assumer. La nature des coûts varie, mais leur impact sur les entreprises est toujours le même : ils accroissent les dépenses associées à la fourniture de services informatiques aux collaborateurs ou aux clients, ou limitent l’efficacité de l’ensemble des opérations informatiques. Ces coûts augmentent de diverses manières : coûts matériels ou opérationnels plus élevés que nécessaire, inefficacité du personnel informatique, friction réduisant la capacité des départements informatiques à répondre aux besoins de leur entreprise et, enfin, opérations métiers inefficaces et chiffre d’affaires non optimal.

IDC a mené des entretiens approfondis avec des entreprises s’étant engagées sur la voie de la modernisation de leurs opérations informatiques afin de comprendre les coûts (ou dette technique) qu’elles devaient assumer avant de moderniser leurs systèmes. L’analyse IDC révèle que les participants à l’étude avaient contracté une importante dette technique, mais qu’ils ont pu la réduire de manière significative par la modernisation de leurs environnements informatiques. Selon les calculs IDC, de par leurs efforts, ces entreprises ont déjà réduit ou éliminé leur dette technique pour l’équivalent de 40 millions de dollars par an et par entreprise, soit 32 % de leur budget informatique annuel, en :

  • Réduisant les coûts de l’infrastructure informatique, dans un effort pour favoriser la croissance (utilisation optimisée du matériel et diminution des coûts associés à l’achat de licences et au fonctionnement de l’infrastructure informatique) ;
  • Accroissant l’efficacité du personnel informatique (limitation du temps dédié aux opérations courantes par les équipes de l’infrastructure informatique, du support et de la sécurité) ;
  • Améliorant l’agilité informatique et la productivité de l’équipe de développement d’applications (réduction de l’impact de l’approvisionnement et de la fourniture des ressources informatiques sur les processus métiers et de développement) ;
  • Assurant des niveaux élevés de performance et de sécurité (réduction de la fréquence et de la durée des arrêts non planifiés et optimisation de l’efficacité des efforts de protection des données).

Principaux atouts :

  • 32 % du budget informatique annuel libéré pour l’innovation
  • 23 % de réduction du coût de l’infrastructure informatique
  • 35 % d’augmentation de l’efficacité du personnel informatique
  • 73 % de réduction des pertes de temps dues aux périodes d’interruption non planifiées
  • 69 % de réduction de la perte de chiffre d’affaires due aux périodes d’interruption non planifiées

Auteurs : Matthew Eastwood Richard L. Villars Jennifer Cooke Randy Perry Matthew Marden

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous ici

Les solutions Dell EMC sont bases sur des technologies Intel®

Ultrabook, Celeron, Celeron Inside, Core Inside, Intel, le logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, le logo Intel Inside, Intel vPro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, vPro Inside, Xeon, Xeon Phi, Xeon Inside et Intel Optane sont des marques commerciales d'Intel Corporation ou de ses filiales aux Etats-Unis et/ou dans d'autres pays