Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

Comment HPE monte en expertise sur le thème de l’industrie 4.0

La modernisation des outils industriels de production est essentielle pour s’adapter à l’ère du numérique. HPE déploie sa propre vision de “l’usine connectée”.

De nouvelles opportunités associées à la transformation numérique se profilent pour les entreprises de l’industrie manufacturière.

En Allemagne et en France, on parle déjà “d’industrie 4.0” marquée par des technologies comme la cobotique (robot collaboratif), la réalité augmentée, l’impression 3D, l’intelligence artificielle et le recours aux maquettes numériques pour concevoir les nouveaux produits. Au-delà de la modernisation de l’outil industriel, l’objectif est de gagner en flexibilité et en productivité et de réduire les coûts.

Dans ce mouvement de convergence entre méthode fabrication et informatique, Hewlett Packard Enterprise (HPE) figure aux avant-postes avec des solutions ancrées dans une vision “connected manufacturing” (1). Elle s’applique à coller aux problématiques de gestion de cycles de production (PLM pour Product Life Management en anglais) et de process industriel (MES pour Manufacturing Execution System, MOM pour Manufacturing Operations Management).

Ainsi, la firme développe des compétences et des solutions tournant autour de la modernisation des chaînes de production, l’introduction de la dimension Internet des objets ou IoT (2), l’intégration de systèmes et l’exploitation opérationnelle. Elle accompagne les entreprises à travers des services dédiés à la tranformation des process en s’appuyant sur ses solutions hardware de la famille Edgeline associées à des modules logicielles baptisée HPE Converged Plant Infrastructure (CPI), dont le lancement remonte à 2016.

Cette plateforme est en mesure de former une véritable ossature d’architecture ultra-sécurisée pour connecter les équipements industriels à l’IT comme les systèmes SCADA. Nous avions déjà évoqué l’approche CPI (Converged Plant Infrastructure) par HPE sur ce hub (3) : “C’est la fondation de ce que l’on nomme la Smart Factory”, explique Jacques Spee, Industry Advisor chez DXC Technology. “Cela signifie qu’il faut être capable de se connecter à toutes les machines, tous les équipements. Cela signifie aussi que le monde de l’atelier et le monde de l’IT vont être enfin connectés entre eux, de même que les réseaux entre les machines/outils et les divers équipements que l’on retrouve dans une usine.”

En complément, une marketplace d’applications sécurisée de type “Fort Knox” virtuel avait été mise en place pour chaque client HPE CPI. Elle est composée d’une couche fonctionnelle pour interconnecter tous les équipements industriels mais aussi d’une galerie d’apps intégrant des nouveaux services. Un dispositif servant de tableau de bord pour opérer l’usine.

Plus récemment, en septembre 2017, HPE a renforcé cette dimension de plateformes d’apps au service de l’industrie. A travers Express App Platform – Manufacturing (intégrée à l’offre Cloud28+, agrégateur de services cloud), HPE cherche à accélérer la transformation digitale des usines sans perturber leur fonctionnement opérationnel actuel. Elle est d’ores et déjà disponible dans la zone Europe – Moyen Orient – Afrique et sera étendue au niveau mondial d’ici la fin de l’année (4).

Basée sur l’infrastructure hyper-convergente HPE SimpliVity 380, cette nouvelle solution a vocation à fédérer les applications anciennes et nouvelles exploitées au sein d’une entreprise manufacturière. La technologie conteneur de Docker, pilotée par Kubernetes (outil open source d’orchestration), permet de déployer automatiquement l’application dans l’environnement Express App Platform  dédié à l’usine (5). Le logiciel d’automatisation de l’infrastructure HPE OneView est sollicité pour automatiser l’approvisionnement et la gestion des ressources de calcul, de stockage et de réseau requis. L’intégrité et la disponibilité des données sont assurées par des fonctions de sauvegarde et de récupération après sinistre. “Les applications de production industrielle traditionnelles apportent une automatisation stable mais rigide des processus de production”, évoque Volkhard Bregulla, Vice-Président de l’entité Global Manufacturing Industries chez HPE.

“La plate-forme Express App Platform – Manufacturing aide les clients à intégrer les applications smart factory dans leurs processus opérationnels afin de créer une usine adaptable sans perturber leurs activités existantes.”

Son exploitation peut intégrer des process de production industriels de  type MOM ou MEM mais aussi des applications IoT, comme HPE Edgeline IoT Systems (acquisition, analyse et contrôle des données issues de capteurs).

Pour concrétiser cette vision, des partenariats sont ouverts avec des fournisseurs de solutions qui se concentrent sur les problématiques industrielles comme PTC, GE Digital (Predix) ou SAP.
Illustration de cette implication en mode “industrie 4.0″en Allemagne : HPE est partenaire du projet ARENA2036 (5), mené en coopération avec des acteurs des secteurs de l’automobile et des technologies mais aussi des établissements de recherche de l’Université de Stuttgart et de l’Institut Fraunhofer.

Objectif : étudier des schémas de travail collaboratif pour esquisser l’usine automobile du futur sous le sceaux de la flexibilité des process (ajustement de la production, fonctionnement On Demand, haut degré de personnalisation des véhicules…
Une exigence qui nécessite une coopération approfondie entre tous les acteurs engagés dans la boucle, des outils d’analyses favorisant l’interopérabilité et une capacité de privilégier l’open data.