PME : mesurez-vous aux plus grands !

Stockage, les bonnes pratiques pour dépenser moins

Le monde du stockage connait une véritable révolution technologique. L’essor du Cloud, de la mémoire Flash ou encore l’arrivée d’architectures hyperconvergées redéfinissent le stockage d’entreprise tel qu’on le concevait jusqu’à aujourd’hui. Outre les grandes entreprises, les PME peuvent tirer profit de ces innovations pour stocker plus et dépenser moins.

Des fonctionnalités avancées arrivent sur les baies d’entrée de gamme

Sur le stockage primaire, les baies de stockage d’entrée de gamme HPE MSA permettent de mutualiser le stockage pour plusieurs serveurs et quelques dizaines de postes à un prix très compétitif. Une baie HPE MSA 1040 est aujourd’hui commercialisée sous la barre des 4000 euros pour une baie complète avec 4 disques de 600 Go, un double contrôleur et une interface d’administration unifiée donnant accès à des fonctions avancées. « Même sur cette baie d’entrée de gamme, il est possible d’intégrer des disques Flash et d’activer la fonction “SSD Read Cache”. Le contrôleur de la baie place les données les plus souvent accédées en lecture sur les disques SSD. Ce qui est intéressant pour une PME, c’est que le fonctionnement de ce cache est totalement transparent et ne nécessite aucune compétence particulière pour l’exploiter. »

L’autre possibilité d’exploiter les mémoires Flash, c’est l’Auto-Tiering, une fonction toute droite venue des baies de haut de gamme, qui place les données les plus sollicitées sur les disques les plus rapides et déclasse les données moins « chaudes » sur des disques moins coûteux. « Cette fonction du contrôleur prend automatiquement en charge le déplacement des données entre les différentes classes de stockage qui sont présentes dans la baie, en temps réel et en fonction de l’utilisation effective de ces données. » Alors que certains acteurs du stockage proposent une fonctionnalité de multi-tiering paramétrable, HPE a privilégié l’automatisation complète de la fonction, une approche idéale pour une PME dont les ressources humaines au service informatique sont comptées.

Christian Laporte résume la stratégie d’HPE : « Notre point fort, c’est que ces fonctionnalités qui étaient il y a quelque temps encore accessibles uniquement sur les baies de milieu de gamme le sont aujourd’hui sur ces baies d’entrée de gamme. »

Cette tendance de fond donne accès aux PME à des fonctions avancées comme les snapshots, les clones, le read cache, l’auto-tiering, ou encore le thin provisioning. Cette dernière fonction est particulièrement intéressante pour une PME qui doit gérer sa trésorerie au plus près. « Quand l’administrateur de stockage créé un volume de 100 Go, si celui-ci n’est écrit qu’à 30 %, le restant n’est pas pré-réservé dans la baie, explique Christian Laporte. Le Thin Provisioning supporté par les baies HPE MSA permet de n’acheter les disques que lorsqu’on en a réellement besoin. En termes de coût d’acquisition, c’est très intéressant puisque cela permet de lisser les investissements et de n’acquérir les ressources matérielles que lorsque cela devient réellement nécessaire. »

Pour les entreprises qui privilégient les NAS pour assurer le stockage et le partage de fichiers, l’accent est mis sur la simplicité d’administration. Sur sa gamme StoreEasy, les outils d’administration de l’équipement viennent totalement s’intégrer à la console Microsoft bien connue des administrateurs. De plus, une console Web permet une gestion de l’unité de stockage à distance, depuis le siège de l’entreprise ou par un prestataire spécialisé. S’appuyant sur une plateforme serveur robuste et performante, ce type de NAS offre des fonctions de consolidation et de déduplication qui permettent d’optimiser au mieux l’espace de stockage disponible.

Hyperconvergence : l’architecture de demain est là

L’architecture informatique que constitue la cible des DSI de beaucoup de grandes entreprises, c’est le SDDC, ou Software-Defined Data Center. Cette architecture s’inspire très directement des infrastructures qu’ont mises en place Google, Facebook avec des matériels informatiques standardisés et où toute l’infrastructure de traitement, de stockage et de réseau est virtualisée.

Les atouts présentés par telles infrastructures sont multiples. D’une part, l’approche est totalement « scalable ». On peut monter en puissance à l’infini simplement en ajoutant de nouveaux nœuds. En outre, l’abstraction du matériel permet de faire passer les applications, les volumes de stockage d’un matériel à un autre sans contrainte. Le rêve de bien des DSI et administrateurs de stockage. Mais mettre au point de telles architectures a mobilisé des centaines d’ingénieurs.

Aujourd’hui, toutes les entreprises peuvent bénéficier de cette approche grâce à des solutions hyperconvergées prêtes à l’emploi et rapidement déployables. Ainsi, HPE offre plusieurs solutions hyperconvergées tant à destination des grandes entreprises que des PME. « Notre système Hyper Converged 250 est une appliance hyperconvergée totalement préconfigurée par nos soins, décrit Christian Laporte. HPE réalise l’intégration matérielle et logicielle avec l’offre VMware vSphere ou Microsoft Hyper-V. Cela signifie qu’une entreprise va pouvoir déployer ses machines virtuelles 15 minutes seulement après la mise en place de l’équipement dans son rack. De plus en plus de partenaires HPE proposent désormais cette offre, et de plus en plus d’entreprises françaises choisissent cette solution, notamment pour le déploiement de nouvelles filiales et d’agences distantes. Cette virtualisation permet une gestion complète de la plateforme à distance. »

Pour les entreprises qui souhaitent une plus grande liberté dans le choix de la configuration matérielle de leur infrastructure IT convergée, HPE propose une solution « à la carte » avec HPE StoreVirtual VSA. Ce logiciel de Software-defined Storage permet la colocation au sein d’un cluster de serveurs virtualisés d’applications et de services de données. L’expert choisit sa configuration idéale en partant d’un modèle de serveur de la gamme HPE ProLiant ou BladeSystem c-Class et va transformer le stockage interne en une baie de stockage virtuelle en installant la solution VSA. Le logiciel créé alors un cluster de stockage scale-out fédéré, avec une réplication synchrone RAID, la mobilité des données Peer Motion, une hiérarchisation niveau sous-volume automatisée, le thin provisioning, la gestion de clusters étendus multisites et la haute-disponibilité.

Du simple équipement NAS à prix compétitif jusqu’aux solutions d’avant-garde en passant par les baies de stockage de plus en plus riches fonctionnellement, toutes les entreprises peuvent aujourd’hui tirer profit des dernières avancées en matière de stockage et faire face à la montée des volumes de données dans les meilleures conditions économiques.