PME : mesurez-vous aux plus grands !

Le numérique en entreprise : un élément de fidélisation des collaborateurs

Le niveau de modernité numérique d’une entreprise est un critère majeur de sélection pour les candidats et de fidélisation pour les collaborateurs. Ils attendent des entreprises des outils numériques dans leurs processus, métiers ou RH, et l’adoption des technologies mobiles.

« 80 % des DRH des grands groupes font de la digitalisation des processus RH une priorité et 70 % d’entre eux sont associés à la stratégie digitale de l’entreprise » déclare Benoît Capitant, Directeur de l’offre SIRH de mc2i Groupe.

Conscientes qu’afficher une stratégie digitale participe à la marque employeur et permet d’attirer les talents, les entreprises numérisent les processus à tous les niveaux (marketing, commercial, logistique, production, achats, RH…) et développent toute une panoplie de services et d’outils RH.

Benoît Capitant, mc2i Groupe Ainsi, les portails RH, par exemple, permettent aux collaborateurs d’accéder à de nombreux services comme déclarer leurs congés, consulter les formations, ou encore accéder aux documents administratifs dématérialisés. « Présents depuis quelques années déjà dans les entreprises, ces portails RH s’enrichissent régulièrement de nouveaux services et se modernisent avec des Chatbots pour répondre aux questions des salariés » souligne Benoît Capitant.

 

Formations et entretiens d’évaluation numériques sont appréciés

Autres services dématérialisés très appréciés des collaborateurs : les formations en ligne. Via les Cooc (Corporate Online Open Courses) et les Spoc (Small Private Online Courses), les entreprises proposent des cours en ligne dédiés à leurs offres et réservés à leurs salariés et partenaires. « Ces formations via Internet leur permettent de se former quand ils le souhaitent et depuis n’importe quel lieu » explique notre interlocuteur.

L’entretien annuel d’évaluation numérique est également un élément important, car il permet non seulement aux managers d’évaluer leurs équipes au fil des projets et de gagner en performance en matière de gestion des compétences, mais aussi aux collaborateurs d’être davantage acteurs de leur carrière professionnelle. « Certains outils d’évaluation offrent une vision 360 permettant aux employés une évaluation plus ouverte intégrant le manager, mais aussi les pairs ou les n-1 », explique Benoît Capitant.

Les technologies mobiles : un critère déterminant

Pour Arnaud Le Hung, directeur marketing Europe du Sud et Afrique chez HPE Aruba, « l’adoption de la technologie mobile est également l’un des points déterminants pour attirer et fidéliser les talents. Aujourd’hui, toutes les entreprises doivent offrir à leurs employés la possibilité de travailler depuis n’importe où et à tout moment. »

Arnaud Le Hung, HPE ArubaMais pour le directeur marketing, interdire le BYOD (Bring Your Own Device) en imposant certains types de produits est une erreur. « Nous sommes tous plus performants avec nos propres outils. Il est donc préférable de laisser les collaborateurs utiliser leurs propres équipement dans leur vie professionnelle et de déployer des solutions de sécurisation et de contrôle d’accès performantes. Imposer un matériel peut être un des éléments rédhibitoires pour un candidat. »

 

Aujourd’hui, les collaborateurs attendent de trouver des outils numériques dans leurs processus métiers, mais aussi de pouvoir utiliser les mêmes outils que ceux de leur quotidien, à savoir Skype, Twitter ou les réseaux sociaux. Le niveau de digitalisation d’une entreprise est devenu un élément de la marque employeur. Plus son niveau technologique est élevé, plus elle dégage l’image d’une entreprise qui s’inscrit dans le futur.