Silicon

INSIGHTS FOR IT PROFESSIONALS

PME : mesurez-vous aux plus grands !

Le point sur la gamme de SSD Optane avec Intel

Retour sur le lancement des Optane SSD DC P4800X d’Intel. Des solutions de stockage de nouvelle génération, qui surclassent les SSD classiques et ouvrent ainsi la voie à de nouveaux usages. En donnant par exemple un coup de fouet aux bases de données, à l’analytique lourde ou encore au Big Data.

À la fin du premier trimestre 2017, Intel a présenté les Optane SSD DC P4800X. Des unités de stockage qui, pour la première fois, ne s’appuient pas sur de la mémoire Flash NAND, mais sur des composants 3D XPoint, alliant les bénéfices de la Flash NAND et de la RAM.

Un candidat pour remplacer à terme la mémoire des SSD actuels ? « Non, explique Yann Fichant, Responsable Marché SSD, Intel France. Intel a axé son offre sur deux technologies. La mémoire Intel 3D NAND offre une amélioration significative de la performance des disques durs traditionnels, tout en s’approchant d’une parité de coût au gigaoctet, permettant aux entreprises de remplacer les disques durs par une solution plus en phase avec les besoins d’information plus chaude dans les serveurs dédiés à l’hébergement de données, où pour créer des baies full flash avec un rapport performance coût inégalé. En complément, Optane apporte un progrès encore plus monumental en termes de performances pour les disques de haute capacité, du même ordre que celui de la NAND en son temps, qui éclipsa le disque dur traditionnel. »

Aujourd’hui, les Optane SSD DC P4800X Series sont accessibles en PCI Express et avec une capacité de 375 Go. Mais d’autres formats sont d’ores et déjà annoncés, tout comme des capacités plus étendues : 750 Go au courant du premier semestre 2017 et 1,5 To au second semestre.

Latence faible, entrées/sorties élevées

Le format PCI Express s’accompagne ici d’une interface NVMe permettant de disposer de débits extrêmes : 2400 Mo/s en lecture, pour 2000 Mo/s en écriture. Mais plus que tout, les Optane SSD se démarquent par des taux de latence très faibles, de moins de 10 µs. Et des entrées/sorties avantageuses : jusqu’à 550.000/500.000 opérations d’entrées/sorties par seconde sur des blocs de 4 ko. Ainsi qu’une capacité à répondre à 99 % des requêtes en lecture 60 fois plus rapidement qu’un SSD classique. Sans compter les taux de réponse, jusqu’à 35 fois meilleurs en charge.

Des caractéristiques qui permettent aux solutions Optane d’être employées pour des applications critiques jusqu’alors confiées à la mémoire centrale de l’ordinateur. « L’une des applications d’Intel Optane est l’in-memory computing, confirme Yann Fichant. Avec des performances se rapprochant en lecture/écriture de celles de la mémoire vive, tout en apportant la persistance de la donnée, et donc une sécurité supplémentaire en cas de panne, Intel Optane offre de nouvelles opportunités pour les applications d’analytique, de Big Data et de Deep Learning. »

Autre utilisation, comme accélérateur de solutions full flash. Sous MySQL, pour 1 million de transactions, l’ajout d’une carte Optane à une baie Flash Nand permet d’améliorer les résultats d’un taux pouvant atteindre les fois 5,6.

La technologie Optane est donc promise à un bel avenir, et ce bien aussi bien associée aux processeurs des serveurs qu’aux SSD des unités de stockage.