Silicon

INSIGHTS FOR IT PROFESSIONALS

PME : mesurez-vous aux plus grands !

Le point sur les quatre hyperviseurs majeurs du marché

Entre ESXi, Hyper-V, XenServer et KVM, une large gamme d’hyperviseurs est accessible. Quels sont leurs avantages respectifs et lequel choisir ? HPE partage avec nous sa vision du marché.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le marché de la virtualisation se répartit aujourd’hui entre quatre hyperviseurs majeurs : VMware ESXi, l’offre la plus commune ; Microsoft Hyper-V, qui gagne progressivement du terrain ; Citrix XenServer, une solution en perte de vitesse ; KVM, l’alternative venue du monde Open Source.

pascal-rabier-hpe« Nous sommes agnostiques en matière d’hyperviseurs, souligne Pascal Rabier, responsable produits systèmes intégrés et hyperconvergés, HPE France. Deux offres se détachent toutefois clairement en termes d’adoption chez nos clients : VMware, le leader historique, et Hyper-V, qui progresse fortement. » Le cas VMware est simple à traiter : c’est le champion incontesté du secteur. Le plus présent en entreprise avec sa solution vSphere / ESXi.

 

Hyper-V in, XenServer out

Il est difficile aujourd’hui de déterminer les parts de marché exactes d’Hyper-V, cette solution étant proposée en standard dans Windows Server. Le classement de cette offre (au sein du Magic Quadrant de Gartner par exemple) et le nombre de déploiements d’envergure sont toutefois tous deux en progrès, explique notre expert HPE. Gageons que l’arrivée de Windows Server 2016 devrait donner un sérieux coup de fouet à Hyper-V… au détriment de son concurrent ESXi. Hyper-V étant au cœur de l’offre IaaS du Cloud Microsoft Azure, cela participe également à sa montée en puissance.

XenServer est pour sa part de moins en moins présent sur le marché. « Citrix est surtout reconnu pour ses solutions de virtualisation du poste clients, souvent compatibles avec d’autres hyperviseurs », explique Pascal Rabier. Certaines entreprises optent ainsi pour une solution d’orchestration des postes de travail Citrix, mais en combinaison avec des offres de virtualisation serveur tierces. La base installée de XenServer reste encore notable, mais l’éditeur semble avoir perdu la bataille des hyperviseurs sur les nouveaux déploiements.

Le cas KVM

KVM est un hyperviseur Open Source, développé pour le noyau Linux et intégré dans un grand nombre de distributions. « Nous notons un intérêt fort et croissant pour les solutions Open Source, en particulier au niveau de l’hyperviseur, note notre interlocuteur. KVM n’est toutefois pas encore aussi massivement adopté que les deux leaders du marché que sont ESXi et Hyper-V. »

Certaines entreprises regardent de près KVM, avec une optique de réduction des coûts, voire d’adoption plus large de solutions Open Source. Un phénomène particulièrement visible dans certains secteurs, comme le Cloud, où la réduction des coûts des licences est un enjeu crucial. Le Cloud, killer application de KVM ? Sans aucun doute.

Ceci est d’autant plus vrai que les distributions OpenStack, qui embarquent directement leur propre couple OS + hyperviseur (Linux et KVM), même si elles supportent également d’autres OS et hyperviseurs.  « C’est le cas de HPE Helion OpenStack, indique Pascal Rabier. S’il est compatible avec Microsoft Hyper-V, VMware ESXi et Red Hat KVM, il inclut également en standard HPE Linux KVM. » C’est donc aussi en tant que solution intégrée dans d’autres offres que KVM gagne du terrain dans le monde des hyperviseurs. Ce qui rend d’autant plus difficile la détermination précise de ses parts de marché globales.

IT hybride, virtualisation et stratégie HPE

Comme expliqué plus haut, HPE est agnostique en matière d’hyperviseurs, et travaille en partenariat avec les principaux acteurs du marché pour certifier leurs solutions sur ses matériels.

En complément de cette culture de respect des standards du marché, le constructeur poursuit sa stratégie technologique en tant que fournisseur de solutions d’infrastructure hybride plus agiles et plus simples à gérer. Aussi, la fourniture de solutions intégrées de virtualisation est un axe fort de développement pour la société, en particulier avec ses systèmes hyperconvergés, disponibles aujourd’hui pour VMware vSphere et Microsoft Hyper-V. Ces appliances proposent  notamment une administration simplifiée grâce à une intégration poussée dans les consoles de ces deux éditeurs car elles embarquent respectivement les greffons (plugins) HPE OneView for vCenter (OV4VC) et HPE OneView for SystemCenter (OV4SC). Le support de KVM sur systèmes hyperconvergés HPE est quant-à lui prévu pour 2017.

Advertisement

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.