Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

Le software-defined, une révolution dans le management serveur

Serveurs (crédit photo © Sashkin - shutterstock)

Le monde de la gestion des infrastructures informatiques connait une véritable révolution avec l’approche software-defined. Attention toutefois à la multiplicité des solutions et des API.

C’est un fait désormais bien établi : les coûts de « run » des plateformes informatiques plombent les capacités d’innovation des DSI. Comme l’a souligné Gartner, entre les coûts de licences, coûts de maintenance hardware et software, c’est jusqu’à 80 % du budget informatique qui est englouti dans les frais de fonctionnement de la DSI. Conséquence directe, les budgets qui peuvent être alloués aux nouveaux projets sont réduits à la portion congrue.

Pour réduire les coûts de maintenance, les outils d’administration d’infrastructure informatique sont là et des solutions telles que HPE Insight Online ou HPE Integrated Lights Out permettent de suivre plus facilement le fonctionnement des serveurs. Au-delà de ces outils, le monde de la gestion des serveurs connait une véritable révolution dans son approche avec l’essor du software-defined.

L’automatisation des tâches de maintenance du SI est sans nul doute le moyen le plus efficace de réduire ces coûts de « run ». Une nouvelle génération d’outils de supervision et de maintenance répond désormais à ce besoin des entreprises. C’est un moyen d’accroitre l’efficacité des équipes que l’on va enfin pouvoir libérer des tâches les plus répétitives, afin de les pousser vers le mode DevOps. C’est aussi un outil pour faire tomber les silos et améliorer de manière significative la façon dont vont pouvoir être allouées les ressources serveur, stockage et réseau.

Pour parvenir à un tel résultat, une plateforme de gestion d’infrastructure moderne telle que HPE OneView se doit d’être convergée : elle doit permettre de gérer ces trois types de ressources via la même interface, les mêmes outils. Les gains en termes de formation, de gestion au quotidien et de rapidité d’intégration pour les équipes sont évidents.

Le software-defined, un nouveau palier en termes de productivité et d’efficacité

Olivier Petit, HPEL’autre clé de la productivité dans la gestion d’une architecture informatique, c’est l’approche software-defined. Pouvoir constituer une bibliothèque de modèles de configuration permet de provisionner très rapidement de nouvelles infrastructures. Cette approche « software-defined » permet d’engendrer des gains de productivité et limitant à l’extrême le nombre d’étapes nécessaires au provisioning d’une ressource, comme le souligne Olivier Petit, Category Manager chez HPE France : « L’intelligent Software Defined a introduit l’idée que les spécialistes serveur, stockage et réseau vont utiliser une même interface, un même outil, afin de définir ce à quoi correspond un serveur de virtualisation, comment on met à disposition du stockage pour des machines virtuelles, etc. On crée ainsi des modèles d’infrastructure qui vont ensuite piocher les bonnes ressources automatiquement, éliminant ainsi toute erreur manuelle. »

Vers une API RESTful unifiée pour toute l’infrastructure

Si les promesses de l’approche software-defined paraissent élevées, celle-ci se heurte néanmoins à la diversité des API offertes par les équipements. Chaque constructeur, chaque éditeur de solution propose sa propre API de pilotage. C’est un frein pour les administrateurs qui doivent maitriser ces API pour créer leurs scripts d’automatisation.

« Les administrateurs sont confrontés à de multiples API, que ce soit pour mettre à jour le Bios de leurs serveurs, les firmwares des différents équipements, pour configurer le SAN, pour exploiter un cluster VMware, ou encore Docker, OpenStack, reconnait Olivier Petit. Le monde des API est aujourd’hui complexe et très hétérogène. Or, depuis 2 ans, HPE et ses partenaires ont entrepris un travail de simplification et œuvré à la conception d’une API unifiée qui va permettre de piloter toute l’infrastructure. Cette API RESTful est ouverte et vise à être intégrée à tous les outils standard autour de l’infrastructure. Elle est aujourd’hui implémentée dans OneView. »

L’approche software-defined, couplée aux API RESTful, permet par exemple à HPE OneView de provisionner un cluster complet VMware vSphere en 5 étapes seulement. La solution de gestion d’infrastructures HPE offre d’ores et déjà de telles intégrations avec les infrastructures HPE, Microsoft, Red Hat et OpenStack. Le monde du management de serveurs est résolument entré dans une nouvelle ère.