Silicon

INSIGHTS FOR IT PROFESSIONALS

PME : mesurez-vous aux plus grands !

L’Internet des Objets au cœur des usines

Déployer une stratégie IoT au sein des usines permet aux entreprises de gagner en productivité, en performance et en attractivité. L’IoT nécessite toutefois l’utilisation d’une plateforme de traitement des données et son interfaçage avec les outils de l’entreprise.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Depuis bien longtemps, les usines sont dotées de machines et d’objets munis de capteurs qui recueillent des informations. Mais jusqu’à présent, les capteurs dans les usines étaient limités en nombre et leur capacité à collecter des données était réduite aux seules informations nécessaires au fonctionnement des objets.

Depuis l’avènement de l’IoT, le nombre de capteurs dans les usines et le volume de données recueillies ont été démultipliés et viennent désormais alimenter les outils de la chaine de production, de la logistique ou d’approvisionnement.

Marc Fromager, Schneider Electric FrancePour Marc Fromager, Directeur Activité Industrie de Schneider Electric France « les entreprises saisissent aujourd’hui tout l’intérêt de ces technologies pour accroître la productivité, la performance et l’attractivité de leurs usines. Toutefois, le déploiement d’une stratégie IoT paraît souvent complexe aux PME. C’est pourquoi chez Schneider Electric nous conseillons à nos clients de déployer une stratégie IoT machine par machine, étape par étape. »

 

L’Internet des Objets impacte trois couches matérielles et logicielles. La première concerne les objets et machines qui, munis de capteurs sophistiqués, collectent de grands volumes de données très variées : celles relatives à la fonction de l’appareil, à ses caractéristiques, à son environnement, à son usage. Ces données sont ensuite envoyées à la couche supérieure, le contrôleur de fonctionnement, qui à, son tour, les déverse sur une plateforme (troisième couche) qui, au travers d’algorithmes, analyse ces données. Interfacée aux outils de l’entreprise, type CRM, MES, ou ERP, cette plate-forme permet d’optimiser les processus de l’entreprise.

Le traitement des données de l’IoT optimise les processus

Aujourd’hui, l’IoT s’installe au cœur de la chaine de production. Selon le cabinet d’étude McKinsey, les coûts de production dans l’industrie pourraient être réduits de 5 % à 12,5 % d’ici 2025. « Grâce à l’IoT, les entreprises peuvent, par exemple, recueillir des informations sur l’état de fonctionnement de leurs machines et ainsi anticiper une panne. Cette maintenance prédictive permet ainsi d’éviter tout arrêt de la chaine de production, » illustre Marc Fromager. Elles peuvent aussi ajuster en temps réel le processus de fabrication en fonction de données collectées sur un appareil indiquant un défaut de production ou un dysfonctionnement d’alimentation en matière première.

« Toutefois l’IoT nécessite d’être vigilant sur la sécurisation du réseau, car en remontant les données des objets connectés, l’entreprise s’expose à des risques de cyberattaques », prévient notre interlocuteur. Il est donc impératif de mettre en œuvre des solutions permettant de garantir la sécurité du réseau. D’autant que pour amorcer une stratégie IoT, les entreprises ont tendance à utiliser des plateformes d’analyse de données hébergées dans le Cloud.

Le déploiement d’une stratégie IoT doit être porté par la direction générale et la direction métier liée au projet. Pour Marc Fromager, une stratégie IoT menée dans une usine impacte tous les collaborateurs. Elle nécessite donc des formations et le recrutement de profils numériques. Intégrer les objets connectés dans les usines reste un investissement qui s’avère rapidement compensé par les gains de productivité.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.