Silicon

INSIGHTS FOR IT PROFESSIONALS

PME : mesurez-vous aux plus grands !

Quels atouts présente la Persistent Memory de HPE pour vos applications ?

HPE a récemment mis à son catalogue des modules NVDIMM. Cette mémoire non volatile ultra-rapide arrive sur les serveurs ProLiant où elle permet d’améliorer la disponibilité des applications les plus critiques. Mais aussi de doper leurs performances.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un nouveau type de mémoire est apparu au catalogue d’HPE voici quelques semaines. Il est désormais possible d’acheter de la NVDIMM pour un grand nombre de serveurs du constructeur. Une barrette NVDIMM (pour Non-Volatile DIMM) réunit à la fois de la mémoire classique de type DRAM et de la mémoire Flash.

Son fonctionnement est assez simple. Elle présente un fonctionnement identique à de la DRAM classique lorsque la machine est alimentée. Par contre, en cas d’arrêt du serveur ou de coupure d’alimentation, un supercondensateur alimente la barrette le temps que l’intégralité des données stockées dans la partie DRAM soit sauvegardée dans la mémoire Flash. Lorsque l’alimentation est rétablie, les données font le chemin inverse et la machine retrouve son contexte entièrement restauré.

NVDIMM, un moyen d’allonger la durée de vie des mémoires Flash

La NVDIMM permet de bénéficier à la fois des performances et de l’endurance de la DRAM tout en ayant les bénéfices en matière de stockage persistant de la mémoire Flash. Cette solution préfigure d’une certaine façon les mémoires du futur, les Memristors, qui offriront à la fois de très hautes capacités de stockage et une persistance des données sans besoin d’alimentation.

nvdimm

L’atout de la NVDIMM, c’est sa compatibilité avec les serveurs actuels. Il s’agit d’une barrette DIMM standard qui vient s’insérer dans les emplacements RAM du serveur. Elle bénéficie donc de la faible latence du bus mémoire, bien meilleure que celle du bus qui gère les entrées/sorties avec les périphériques. Une nuance de taille pour les applications qui font de fréquents appels en lecture/écriture sur les disques. Les gains apportés par la NVDIMM par rapport à un stockage disque sont évidents, mais aussi par rapport au stockage sur SSD.

Bases de données et applications transactionnelles sont les grandes gagnantes

Les bases de données sont bien évidemment les applications qui vont bénéficier le plus directement de ce mode de stockage mémoire. Des benchmarks menés sur des bases de données relationnelles, mais aussi de type NoSQL, ont montré un nombre de transactions par seconde multiplié par 4 par rapport au stockage Flash sur le bus PCIe. Un autre gain très significatif est obtenu sur un autre critère clé dans l’accès aux données : le temps de latence. Celui-ci est divisé par 4 sur une base de données SQL et divisé par 5 sur une base NoSQL.

patrick-demichel-hpe« C’est une solution plus particulièrement intéressante pour les applications critiques qui réalisent de multiples écritures sur disque », explique Patrick Demichel, architecte des systèmes stratégiques chez HPE. « Si les nouvelles données doivent continuellement être envoyées au disque, cela a pour conséquence de ralentir l’application. Même en mettant du stockage Flash, cette phase de “flush” peut s’avérer très pénalisante dans le cas, par exemple, du trading à haute fréquence, ou pour des applications où l’on doit enregistrer des données d’instruments de mesure à très haute vitesse. »

 

Une solution immédiatement disponible en attendant la révolution annoncée des NVRAM

Il est actuellement possible de placer 16 modules NVDIMM sur les serveurs HPE ProLiant DL360 et DL380 de la génération 9 ou 2 modules sur un serveur lame de type BL460c Gen9. La fonction Smart Storage Battery des serveurs HPE compatibles assure l’alimentation des modules NVDIMM lors du processus d’arrêt de la machine. La capacité maximale des barrettes NVDIMM est de 8 Go. Des modules de 16 Go devraient être commercialisés très rapidement. Néanmoins la technologie actuelle arrive à ses limites.

« Si avec la technologie 3D la mémoire Flash va encore gagner en capacité, nous arrivons aujourd’hui aux limites de gravure de la mémoire DRAM, estime Patrick Demichel. La NVDIMM est une excellente solution pour répondre aux besoins de performance des applications d’aujourd’hui, mais d’ici deux ans les mémoires NVRAM offriront une capacité de 512 Go et plus pour un coût bien moindre. »

Advertisement

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.