Les partenaires au cœur de la stratégie de Mitel

Aberia veut contribuer activement à l’écosystème Mitel.

Mozilla reconnaissance vocale

Intégrateur Mitel en région Occitanie, et plus généralement dans le Sud de la France, Aberia dispose d’une équipe composée d’une trentaine d’experts en communications unifiées répartis sur quatre sites au siège de Béziers, à Castres, Toulouse et Montpellier. « Pour apporter une vraie valeur ajoutée à nos clients, nous développons des fonctionnalités avancées autour du « Business Intelligence » ou informatique décisionnelle à partir de web services et d’API. Nos outils de supervision, de statistiques et d’informatique décisionnelle pour centres d’appels peuvent rejoindre un catalogue d’applications professionnelles », souligne Jérôme Giotti, gérant d’Aberia.

 

Quelle est votre perception de l’adoption des services de collaboration dans le cloud ? 

Le télétravail est entré dans les mœurs, surtout depuis la pandémie de Covid-19. Les grandes entreprises sont concernées, mais aussi de plus en plus d’entreprises de taille moyenne et de PME. L’offre Mitel MiCollab s’avère très efficiente, car elle facilite le télétravail et forme un bon complément aux visioconférences MiTeam Meetings et aux centres de contacts MiContact Center Business. Malgré la concurrence de Teams, service offert sans surcoût aux nombreux utilisateurs de la suite Microsoft365, Mitel fournit un moteur et des fonctionnalités sans équivalent. Chez certains de nos clients l’application Mitel MiCollab complète des centres de contacts, lorsque des interfaçages s’avèrent nécessaires ou chez des clients tournant le dos aux géants de l’Internet.

Avec l’arrivée du très haut débit, l’approche cloud est-elle désormais privilégiée ?

Les connexions par fibre optique se généralisent, mais tous les décideurs souhaitent l’obtenir à moindre coût, avec le plus de services associés, en termes de cybersécurité, de supervision, de travail collaboratif ou de visioconférence. Un opérateur de services managés apporte ces solutions là, mais pas systématiquement via le cloud. Certains services peuvent s’appuyer sur un mini datacenter dans l’entreprise qui maitrise alors l’infrastructure physique et géographique. Des offres concurrentes proposent des solutions collaboratives en mode SaaS sans matériel physique à installer chez le client. Il importe de faire le choix qui correspond le mieux à l’activité et aux usages attendus.

Quelle est la tendance dans votre région ?

Le cloud n’est plus perçu comme la seule solution universelle. L’incendie du datacenter OVH a remis la balle au centre. Toutes les applications ne basculeront pas en mode cloud. Il faut tenir compte de l’existant et de la personnalité de chaque client. Nous devons rester à son écoute avant d’ouvrir un catalogue de solutions, lui proposer uniquement ce qui lui conviendra, dans son environnement. Le cloud n’est qu’une offre fonctionnelle complémentaire qui amène de nouveaux usages mais aussi d’autres avantages. Certains arguments restent purement marketing ; ils sont peu mis en pratique, comme la souplesse annoncée, car tout dépend du contrat passé avec le prestataire cloud. Les facultés de reprise, en cas de résiliation, doivent être examinées de près.

Comment jugez-vous l’évolution de votre métier d’intégrateur ?

Le travail collaboratif est devenu courant, nécessaire y compris dans les petites structures affaiblies par la crise sanitaire. Cela a boosté notre activité de télécommunications sur IP. Nous avons négocié, depuis plus de 10 ans, notre virage vers l’informatique et la cybersécurité. Nous disposons ainsi des certifications de Mitel et de Watchguard. Ce phénomène s’étant amplifié, nous nous sommes recentrés sur les fonctionnalités métiers, jusqu’au cœur des centres de contacts.

Qu’attendez-vous de votre fournisseur?

La notion de relation humaine reste essentielle à mes yeux. À ce jour, nous avons réussi à conserver une telle relation avec un groupe multinational, aux processus globaux. J’attends de la part de Mitel qu’il reste un vrai partenaire, capable de s’adapter à nos demandes particulières, à l’écoute des intégrateurs et offrant une perspective, au-delà de sa veille technologique. Aberia peut pousser cette vision et même participer aux développements d’applications complémentaires notamment dans les centres de contact, en accompagnant nos clients autour du processus d’analyses de données qui facilite la rapidité et l’efficacité de la prise de décision du dirigeant. Le Business Intelligence fait partie des fonctionnalités avancées qui peuvent entrer au catalogue d’applications de l’écosystème Mitel.

 Créée en 1994 par un ex-salarié de Matra Communications, Aberia est l’un des premiers intégrateurs Mitel indépendants en France. De la téléphonie traditionnelle aux solutions IP, son équipe accompagne des clients dans l’évolution de leurs réseaux filaires et sans fil, jusqu’aux services de communications unifiées et centres de contacts. Aberia propose également des services voix-données-images managés, en tant qu’actionnaire de l’opérateur Convergence, un regroupement de 120 intégrateurs doté de ses propres infrastructures et liens trunck SIP et 4G.

Découvrez l’ensemble des actualités Mitel ici