Les partenaires au cœur de la stratégie de Mitel

TDO intégrateur et opérateur régional

Acteur des transformations du marché de la téléphonie et des communications, TDO intervient comme intégrateur et opérateur auprès de collectivités et d’entreprises des Pays de Loire. Deux de ses trois associés répondent à nos questions, Amandine Castaneda, Présidente et Maxime Landais, Directeur général.

 

Où en sont vos clients vis-à-vis de la téléphonie et des communications dans le cloud ?

Ils sont en pleine mutation. TDO n’avait par le passé pas fait le choix d’une offre UCaaS (Unified Communication as a Service), n’en considérant pas de qualitative à disposition. Les éditeurs ont réalisé un travail de développement important et l’adoption s’accélère depuis, quelle que soit la taille de l’entreprise ou de la collectivité territoriale. Dans les Pays de Loire où nous opérons, les clients hors des grandes agglomérations n’avaient pas accès au très haut débit. Depuis trois à quatre ans, ils peuvent être reliés par des fibres optiques professionnelles à des coûts maitrisés, ce qui facilite l’adoption de la téléphonie dans le cloud. Les entreprises de taille intermédiaire et les PME sont toutes susceptibles d’être intéressées par ce modèle. Les usages ont évolué avec le télétravail et les suites collaboratives. Ces solutions, déjà intégrées par nos équipes techniques et commerciales, se généralisent. C’était un choix des directeurs des systèmes d’information auparavant. A présent, c’est une nécessité, axée sur l’utilisateur, avec un modèle économique d’abonnement et une facturation à l’usage.

Comment s’organisent les entreprises dans un contexte de travail hybride à présent ?

Nous constatons que le travail hybride facilite la migration progressive des communications vers le cloud. Afin de pérenniser les investissements passés, nos solutions sont également hybrides, Les IPBX sont migrés on Premise tandis que les services collaboratifs sont amenés au travers d’offres cloud en mode SaaS. TDO proposait des solutions de communications unifiées bien avant la crise ; les décisions s’accélèrent depuis. Plusieurs de nos clients les avaient déjà adoptées pour leurs salariés nomades. La crise sanitaire a confirmé que ce n’était pas seulement une option provisoire, mais bien une nécessité. Afin d’assurer une continuité de services, l’Établissement Public de Coopération Culturelle Le Quai à Angers a fait le choix, dès le mois d’août 2019, de la suite collaborative MiCollab de Mitel. Si les représentations de théâtre n’ont pu avoir lieu durant une longue période, le fonctionnement des équipes a pu être maintenu. 

Comment vivez-vous l’évolution de vos activités ?

Nous avons mis en place une activité d’opérateur en marque blanche. C’était une décision stratégique nécessaire face à l’évolution des attentes de nos clients. Elle permet d’accélérer la transition vers les offres cloud tandis que les usages se densifient. Nos clients recherchent une relation de proximité, un soutien sur l’ensemble de leurs services. Notre équipe de trente salariés, très jeune, est motivée par les nouvelles technologies. Elle ne subit pas leur renouvellement rapide. Notre objectif consiste à répondre au besoin de guichet unique des clients qui préfèrent avoir un seul partenaire. Nous devons offrir le même niveau de services de proximité sur la partie opérateur que sur la partie intégrateur. Et c’est une vraie réussite que nous constatons au travers de la croissance spectaculaire de nos activités d’opérateur.

Qu’attendez-vous de votre fournisseur?

Au quotidien, nous avons de fréquents contacts de qualité avec les équipes Mitel. Nous leur demandons de rester à l’écoute des besoins de nos clients. Nous sommes également impliqués dans le processus de développement des solutions Mitel et entretenons une relation de proximité avec les équipes de R&D et de support en France, au Canada et en Allemagne. Ces échanges avec toutes les équipes sont précieux.