Les partenaires au cœur de la stratégie de Mitel

VoIP Telecom accorde les compétences d’opérateur et d’intégrateur.

développeurs IA cloud Gartner

Le marché français du travail collaboratif exige de mixer les talents complémentaires et de trouver des partenaires complices à l’instar de Mitel. Ce dernier est présent aux côtés de VoIP Telecom de l’avant-vente jusqu’au support technique, confirme Pierre de Leusse, son Directeur général associé.

 

Quelle est votre perception de l’adoption de la téléphonie dans le cloud en France ?

Pierre de Leusse : Le marché français des télécommunications d’entreprise est en train de changer en profondeur. C’était la belle endormie face au dynamique marché grand public ; mais elle se réveille depuis 2015. J’y vois la conjonction de trois facteurs. D’abord, l’arrêt progressif des réseaux cuivres planifié de 2017 à 2027 conduit les décideurs à migrer leurs infrastructures vers les protocoles IP. Ensuite, l’avènement du haut débit, accessible partout sur l’Hexagone à moindre coût, permet d’améliorer la disponibilité et la qualité des services via une redondance de liens. Enfin, le troisième facteur est le travail collaboratif, en télétravail, sur la route ou en mode projet. Avec la crise sanitaire, on note une accélération d’une décennie en un an seulement. L’adoption des nouveaux modes de travail collaboratifs et de la téléphonie IP centralisée se généralisent.

Comment jugez-vous l’évolution de votre métier ?

Pierre de Leusse : En ce qui nous concerne, VoIP Telecom devient intégrateur-opérateur. Ce positionnement unique procure de la valeur aux clients qui profitent de l’essor du marché B2B et des derniers usages des réseaux IP. L’opérateur apporte la connectivité adaptée aux besoins, l’intégrateur fournit les services, en mode cloud ou IP centralisé. Maintenant, on ne sépare plus les deux activités. Au niveau de nos équipes, nous rapprochons des compétences en couches basses, architectures et solutions, ce qui inclut les logiciels, salles de visioconférence, téléphones IP et équipements réseau. Notre principal défi ? Organiser les équipes commerciales, avant vente, et après-vente, mixer les compétences. Nous y parvenons avec Mitel dans le cadre d’un partenariat technico-commercial très important, car le besoin de support augmente vite face à cette complexité.

Comment s’est passée votre dernière acquisition ?

Pierre de Leusse : Notre modèle de développement repose sur une croissance organique combinée à une croissance externe. Nous avons procédé à huit acquisitions lors des sept dernières années, et nous voulons continuer à croitre en France en absorbant d’autres sociétés aux expertises complémentaires. L’intégration se passe bien, car VoIP Telecom avance une stratégie claire et un modèle de croissance vérifiable. Notre projet est porteur : pour profiter ensemble de l’essor du marché B2B, nous devons aller vite, innover ensemble en respectant les talents individuels et les talents d’équipes administratives et commerciales.

Qu’attendez-vous de votre fournisseur?

Pierre de Leusse : De la complicité. Au-delà de la réactivité, nous devons nous connaître très bien pour conquérir un marché B2B diversifié, dans un environnement concurrentiel complexe. Cela passe par la confiance, par une relation de qualité avec des succès partagés, mais aussi avec des échecs digérés ensemble. Dans chaque projet d’entreprise, il y a une part de sur-mesure avec laquelle nous devons composer, des applications métiers, des processus distincts et des budgets variés. Nous élargissons notre périmètre d’interventions au travail collaboratif et à l’intégration aux systèmes en place. Récemment, quatre de nos commerciaux ont été formés à l’écosystème Mitel. Nous attendons aussi d’un partenaire des relations humaines qui s’inscrivent dans la durée.

Une croissance rapide sur l’Hexagone

Le chiffre d’affaires de VoIP Telecom devrait atteindre 75 millions d’Euros en 2021 contre 1 million d’Euros en 2013, à l’issue de son premier exercice fiscal. « Notre modèle de croissance est à la fois organique et dopé par les acquisitions. Les efforts de nos forces de vente génèrent des revenus et un EBITDA permettant cette croissance externe. Celle-ci amène de nouveaux parcs clients à migrer et contribue à réduire les coûts ; c’est un vrai cercle vertueux. Notre stratégie se focalise sur la France, car nous avons encore beaucoup à faire avant d’aller nous aventurer au-delà », précise Pierre de Leusse, Directeur général associé. Son conseil de lecture ? « Derniers Jours » de Cyril Roger-Lacan (Ed. Grasset). « Un recueil de sept nouvelles passionnantes. De la vraie littérature ».

Découvrez l’ensemble des actualités Mitel ici