La tech de demain. À votre portée.

NaaS : la simplification au service de la performance

Garantir une disponibilité maximale du réseau, offrir réactivité et flexibilité indispensable dans la gestion de la connectivité des collaborateurs, tout en maîtrisant les coûts… Les promesses du NaaS (Network-as-a-service) sont nombreuses. Décryptage avec Tarik Tifour, Managing Partner pour Verizon.

 

 

Sous l’effet de la crise sanitaire et de son cortège de restrictions, les collaborateurs ne sont plus présents physiquement dans l’entreprise. En conséquence, le recours à internet s’est considérablement développé. Dès lors, alors que les applications avaient déjà massivement migré vers le cloud, c’est maintenant à l’infrastructure réseau d’opérer cette mutation. « Avec le développement du travail à distance, l’enjeu consiste à raccorder les utilisateurs aux applications et aux ressources de l’entreprise, quel que soit leur mode de connexion », observe Tarik Tifour, Managing Partner pour Verizon. Cette réalité induit une quête d’agilité pour la connectivité. Les processus manuels, pilotés par le matériel, ne permettent pas de tenir le rythme des changements nécessaires afin de répondre à la demande croissante des entreprises en matière de latence. « Cette flexibilité et cette réactivité peuvent être obtenues en misant sur une connectivité gérée sous la forme de Network-as-a-Service (NaaS) », analyse Tarik Tifour.

NaaS : mode d’emploi

Sur le papier, le NaaS constitue une solution d’infrastructure réseau sous forme d’abonnement. Comme le PaaS ou le SaaS, « le Network-as-a-Service permet à une entreprise de migrer vers une modèle presque exclusivement OPEX tout en répondant à deux impératifs essentiels : la qualité de service et la sécurité », confie Tarik Tifour. Parce que la continuité de l’activité des entreprises et la productivité des collaborateurs sont conditionnées à la qualité de la connectivité, « il est capital de faire converger l’ensemble des flux sur un backbone robuste pour garantir la qualité du trafic de l’utilisateur vers l’application ». Si le NaaS est aujourd’hui en mesure de répondre à l’ensemble de ces impératifs, c’est aussi parce qu’une transformation était engagée depuis plusieurs années : celle de la virtualisation des fonctions de réseau. « Cette tendance à la virtualisation a permis des mises en œuvre rapides, élastiques, permettant d’absorber les charges, d’effectuer un provisionning en quelques clics… Autant de possibilités qui ont contribué à démocratiser l’approche software de la gestion du réseau », analyse Tarik Tifour. Les éléments de réseau et les éléments de VPN pour l’accès des utilisateurs au système d’information étaient autrefois très segmentés. Aujourd’hui, l’homogénéisation de la partie software permet une démarche plus cohérente de bout en bout en mobilisant des technologies de SD-Wan qui permettent de tirer le meilleur de la connectivité. « Enfin, confie Tarik Tifour, la qualité et l’intuitivité des interfaces d’administration ont également contribué à cette adoption du NaaS. Cette cloudification du réseau nous éloigne des lignes de commande très complexes, maîtrisées uniquement par quelques personnes dans les entreprises, qui caractérisaient autrefois l’administration du réseau ».

Verizon : partenaire de l’adoption du NaaS

Avec plus de 20 ans d’expérience sur le backbone, figurant parmi les précurseurs des VNS (Virtual Network Services), Verizon « s’appuie sur une expérience éprouvée, qui nous permet d’accompagner naturellement les entreprises de cette architecture réseau traditionnelle vers une dimension hybride à full internet ». Rappelant la connectivité optimale de Verizon vers tous les autres ISP (Internet Service Providers) autant que vers les cloud providers, et le fait que près d’un tiers du trafic internet mondial transite par le BackBone de Verizon, Tarik Tifour dresse un constat sans appel : « Verizon s’appuie sur des fondations solides, un socle technologique à la hauteur de l’enjeu et une approche large, en termes d’écosystèmes de partenaires pour apporter des réponses sur-mesure aux besoins de connectivité des entreprises ». Autant d’atouts qui découlent également d’une stratégie d’investissement dans les plateformes ITSM (IT Services Management). « Pour accompagner et anticiper la transformation NaaS, nous mettons tout en œuvre pour donner toujours plus d’autonomie et d’automatisation à nos clients dans la manière de gérer le réseau. Notre volonté : faire en sorte que grâce à nos API, nos clients puissent directement agir sur leur réseau, afin de gagner toujours en réactivité. C’est aussi le sens du NaaS », conclue Tarik Tifour.

Vous souhaitez aller plus loin et en apprendre davantage sur le NaaS et son potentiel ? Visitez notre hub !

 


À votre connaissance, quels sont les services offerts par Verizon Business ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...