Hynix a-t-il violé les brevets de Toshiba sur les mémoires ?

Régulations

Toshiba a déposé une plainte au Japon et aux Etats-Unis contre le sud-coréen Hynix Semiconductor pour violation de brevets sur les mémoires

Le principal contentieux qui oppose Toshiba à Hynix porte sur les mémoires flash de type NAND, attisé par le marché en forte progression avec la photo numérique et la téléphonie de nouvelle génération.

Sur le marché des mémoires flash NAND, Toshiba est le second fabricant mondial, avec 33,4% de part de marché, précédé par Samsung et ses 50,3% de parts d’un marché estimé à 4,2 milliards de dollars. La progression du marché attire bien évidemment les autres acteurs fabricants de mémoires, comme Hynix, numéro 2 mondial sur les mémoires traditionnelles. Mais le Japon ne l’entend pas de cette oreille, et entend au contraire conserver son leadership. C’est sans doute ce qui pousse Toshiba, et d’autres industriels japonais, à devenir procéduriers, afin de gagner du temps sur des technologies sensibles. Et c’est au tour d’Hynix d’en faire les frais. “En tant que numéro deux, Toshiba ressent la menace des nouveaux entrants se rapprocher“, a confirmé Yoshihisa Toyosaki, président d’iSuppli Japon. Toshiba a déposé contre le taiwanais un recours devant un tribunal de Tokyo. Et a entamé aux Etats-Unis une procédure de violation de sept brevets, trois sur les mémoires DRAM et quatre sur les mémoires flash NAND.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur