Hynix : bénéfice en forte hausse grâce à la DRAM

Composants

SK Hynix Semiconductors annonce un bénéfice net record pour le trimestre qui s’est terminé le 30 juin 2013.

Après une quasi faillite suite à la crise financière asiatique de 1997, Hynix a repris de sa superbe et annonce des résultats trimestriels éloquents. La société basée à Icheon en Corée du Sud avait déjà renoué avec les bénéfices au premier trimestre 2013.

Hynix fait mieux qu’attendu

En concurrence avec Samsung, Toshiba et Micron dans le secteur de la DRAM (et de la mémoire flash), Hynix a dégagé 947 milliards de wons (642 millions d’euros) de bénéfice net pour le trimestre qui s’est terminé le 30 juin 2013.

C’est mieux que ce qui était attendu puisque les analystes financiers tablaient sur 916 milliards de wons, soit 621 millions d’euros.

Le bénéfice net a ainsi augmenté de 430% par rapport au trimestre précédent. De surcroît, il y a tout juste un an, Hynix accusait une perte de 53 milliards de wons (36 millions d’euros).

Une embellie suite à des investissements prudents

L’embellie est à mettre au compte d’investissements appropriés effectués dans un timing adéquat. Les fabricants de mémoire vive ont tenté ces dernières années de maintenir des capacités de production en phase avec le marché afin d’éviter la surproduction.

Alors qu’il était question au second semestre 2012 d’une surproduction de mémoire flash (Toshiba a tenté de maintenir les prix en réduisant sa capacité de production de 30% en août 2012), le secteur de la mémoire vive a évité cet écueil. Il n’en reste pas moins que la société a seulement pu redorer son blason après que ses dettes aient été assainies.

Augmentation du prix moyen de la DRAM

Mais, le deuxième fabricant mondial de DRAM après Samsung, a avant tout bénéficié d’une envolée du prix moyen des puces DRAM.

Hynix a ainsi vu ses ventes de DRAM augmenté de 20% sur un trimestre alors que le prix de vente moyen augmentait de 16%. A titre de comparaison, ses ventes de mémoire flash ont augmenté de 29% en un trimestre, mais le prix de vente moyen de seulement 5%.

Si Hynix peut se réjouir des prix élevés de la DRAM, la société sud-coréenne a donc également bénéficié de la forte demande de mémoire flash (Hynix est le quatrième fabricant mondial).

L’envolée des bénéfices du constructeur sud-coréen devrait se poursuivre dans les prochains trimestres. “Nous nous attendons à ce que la pénurie de DRAM se poursuive jusqu’au quatrième trimestre, et dans des circonstances normales, les prix vont augmenter,” annonce Parc Nae-hak, vice-président et chef du marketing mobile au sein de Hynix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur