I-France: ça sent le sapin!

Cloud

Les salariés du portail sont en grève. Ils craignent une fermeture définitive.

Un par un, les actifs Internet de Vivendi Universal sont cédés au plus offrant. Le groupe cherche aujourd’hui à se débarrasser du portail I-France et de ses trente salariés.

Ces derniers ont engagé une grève car ils craignent de subir le même sort que leurs collègues de Scoot, une autre filiale de VUNet, en vente à la veille de sa fermeture définitive. I-France avait été acheté par Vivendi en 2000 pour la modique somme de 170 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur