Pour gérer vos consentements :

I-Tracing recherche ingénieurs désespérément…

Société de conseil spécialisée dans la traçabilité des données et la sécurité des systèmes d’information, i-Tracing peine à recruter de nouveaux talents, jeunes ou plus expérimentés. Le prestataire, qui veut intégrer 25 consultants d’ici la fin de l’année 2013, juge que « peu de postulants correspondent aux attentes d’une entreprise de services ».

I-Tracing précise donc ses ambitions par voie de communiqué : le spécialiste en sécurité Internet sait « écouter DSI et utilisateurs », il a « une approche transverse du système d’information » et peut mener à bien différentes missions quel que soit le secteur concerné (telcos, banque-finance, industrie, public).

Conseil technique en sécurité des SI

« Nous proposons à nos ingénieurs des missions de conseil technique en architecture SSI et audit sécurité, des interventions d’analyse de type forensic, post-attaque, des projets de déploiement de solutions de sécurité ou de traçabilité des accès, des prestations de développement sécurisé d’applications […] des missions régulières de surveillance des accès, des logs… », a déclaré Théodore-Michel Vrangos, président d’I-Tracing.

Les ingénieurs d’affaires (formation, ingénierie de projets) peuvent avoir une formation commerciale. Les consultants ont, dans leur majorité, une formation scientifique et des compétences dans les domaines suivants :

  • OS (Windows, Linux, Unix) et développements (C/C++, Perl, PHP) ;
  • Bases de données et data mining (Oracle, MySQL, SQL Server…) ;
  • Outils d’analyse et de corrélation de logs ;
  • Outils Internet et solutions open source ;
  • Réseaux et sécurité TCP/IP, services IP ;
  • Service externalisé d’opérateur de services.

I-Tracing, en bref

Fondée en 2005 à Puteaux (Hauts-de-Seine) par Theodore-Michel Vrangos et Laurent Charvériat, I-Tracing propose des prestations de conseil, audit, ingénierie, formation et autres services gérés centrés sur la traçabilité (fraude et suivi des processus), la sécurité et la gouvernance des SI (conformité).

L’entreprise, qui emploie une quarantaine de collaborateurs à l’heure actuelle, a généré un chiffre d’affaires inférieur à 6 millions d’euros en 2011, contre 4,5 millions d’euros en 2010.

Orange, Groupe Crédit Agricole ou encore La Poste comptent parmi les clients d’I-Tracing.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Recent Posts

Aruba, Mitel, VMware… Les alertes sécurité de la semaine

Quels logiciels faut-il penser à patcher ? Tour d’horizon sur la base des avis de…

1 heure ago

EuroHPC : les conditions pour accéder aux supercalculateurs

Localisé en Slovénie, Vega est le premier supercalculateur à passer en phase opérationnelle dans le…

3 heures ago

Gestion des identités : protéger l’annuaire d’entreprise et unifier les accès sécurisés

{Vidéo} - Silicon.fr a réuni Jean-Christophe Nativel - architecte Applications et Données de la Métropole de…

5 heures ago

Open source : Grafana change à son tour de licence

Dans la lignée d'Elastic, Grafana Labs abandonne Apache 2.0. Il ne bascule pas vers la…

8 heures ago

Codecov : pourquoi ce parallèle avec SolarWinds ?

Une semaine après l'officialisation de l'attaque contre Codecov, la piste d'un scénario « à la…

24 heures ago

Cloud public : la croissance toujours plus forte en 2021

Les réticences des entreprises concernant la migration de charges de travail critiques dans le cloud…

24 heures ago