Pour gérer vos consentements :

IA cloud : Oracle structure une offre de services autonomes

Où en est Oracle sur les services d’IA cloud pour les développeurs ? Dans la catégorie des « acteurs de niche », d’après Gartner. Tel était en tout cas l’avis du cabinet américain début 2021, dans son Quadrant dédié à ce sujet. Il soulignait toutefois que l’éditeur avait une feuille de route chargée pour l’année.

Son offre s’est effectivement élargie depuis. Assez pour faire une communication, datée du 3 novembre : « Oracle annonce aujourd’hui la disponibilité d’OCI AI Services ». Sous cette marque, il y a du neuf ; y compris des briques encore en phase expérimentale. Mais aussi du plus ou moins ancien. À commencer par Oracle Digital Assistant.

Cet outil de conception de chatbots est disponible depuis 2018. Commercialisé seul ou avec les applications Oracle Fusion, il prend en charge huit langues… de façon plus ou moins complète. En l’occurrence, allemand, anglais, arabe, espagnol, français, italien, néerlandais et portugais. Prix indicatif : 0,01979 euro par requête.

OCI Language est plus récent. Son passage en disponibilité globale remonte à mai. Il peut détecter une centaine de langues. Mais ne travaille qu’en anglais pour le reste : analyse de sentiment, reconnaissance d’entités, extraction de mots-clés… Tarifs indicatifs : gratuit jusqu’à 5000 transactions, puis 0,2133 euro les 1000.

Détection d’anomalies : c’est l’histoire d’un algo

OCI Anomaly Detection est encore un peu plus récent (juillet). Il utilise un algorithme maison d’échantillonnage multivarié : MSET (multivariate sampling estimation technique). On en retiendra la chronologie suivante :

– Développé dans les années 90 au Laboratoire national d’Argonne (États-Unis)
– D’abord utilisé pour surveiller des centrales nucléaires
– Commercialisé à partir des années 2000, par une start-up que General Electric acquerrait en 2011 ; extension au suivi de vols NASA, de moteurs d’avions et de manèges dans des parcs Disney
– Au début des années 2000 également, le principal développeur de MSET quittait Argonne, direction Sun Microsystems… qu’Oracle allait acquérir en 2009

Prix indicatif : les 1000 premières transactions gratuites ; 0,2133 euro les 1000 supplémentaires.

Le portefeuille OCI AI Services inclut aussi des composantes Vision (classification d’images, détection d’objets, extraction de texte…) et Forecasting (analyse prédictive de séries temporelles). Ainsi que Speech (en bêta) pour la reconnaissance vocale (anglais, espagnol, portugais).

Illustration principale © issaronow – Adobe Stock

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

3 heures ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

8 heures ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

9 heures ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

1 jour ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

1 jour ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

1 jour ago