Pour gérer vos consentements :

IA : Elon Musk exprime ses craintes dans le documentaire « Do You Trust This Computer? »

Elon Musk fait une nouvelle sortie tonitruante sur les dérives possibles de l’intelligence artificielle.

Selon le P-DG de Tesla et de SpaceX (entre autres), l’IA pourrait devenir «un dictateur immortel duquel nous n’échapperions jamais».

Mise en garde

Dans un documentaire « Do You Trust This Computer? » (« Avez-vous confiance en cet ordinateur ? » ) réalisé par le cinéaste américain Chris Paine, Elon Musk déclare en effet que le développement d’une super-intelligence par une entreprise ou une autre organisation de personnes pourrait aboutir à une forme d’IA qui gouverne le monde.

Il avertit ainsi que « l’avenir le moins effrayant auquel je puisse penser est celui où nous avons au moins démocratisé l’IA parce que si une entreprise ou un petit groupe parvient à développer une super-intelligence numérique divine, ils pourraient prendre le contrôle du monde ».

Et d’ajouter : «Au moins quand il y a un dictateur diabolique, cet humain va mourir, mais pour une IA, il n’y aurait pas de mort, elle vivrait éternellement, et alors vous auriez un dictateur immortel dont nous ne pourrions jamais nous échapper. »

Le documentaire en question passe en revue un certain nombre d’exemples d’utilisation de l’IA, dont les armes autonomes, la technologie de Wall Street et les algorithmes conduisant à de fausses nouvelles. Il s’appuie également sur des références culturelles de l’IA, telles que les films « The Matrix » de 1999 et « Ex Machina » de 2016.

Plutôt en faveur d’un « homme augmenté »

Elon Musk a également ajouté sut Twitter que « rien ne va plus affecter le futur de l’humanité que le super-renseignement numérique ».

Le documentaire en question, qui mène cette réflexion sur l’IA et le développement de super-intelligences numériques, peut-être regardé gratuitement en ligne via l’url doyoutrustthiscomputer.org/watch.

Elon Musk a même mis la poche pour qu’il soit accessible en ligne gratuitement momentanément.

Le co-fondateur de PayPal s’est souvent montré publiquement hostile au développement de l’IA. Il avait notamment déclaré que la compétition dans le domaine de l’IA entre des pays tels que la Chine et la Russie pourrait conduire à la troisième guerre mondiale. L’entrepreneur a également suggéré que cette technologie émergente pourrait représenter un plus grand risque pour le monde qu’un conflit nucléaire avec la Corée du Nord.

L’homme d’affaire est le co-fondateur de Neuralink, une start-up qui veut relier le cerveau humain à une interface informatique. C’est plutôt la symbiose entre l’homme et la machine en laquelle il semble donc croire.

Illustration de ses craintes concernant l’IA, en février dernier, il a quitté le conseil d’administration d’OpenAI, une organisation à but non lucratif visant à promouvoir et développer l’IA en toute sécurité.

(Crédit Photo : Dublin, Wednesday 31th October 2013: Pictured at the The Web Summit 2013, RDS. Photo by Dan Taylor/Heisenberg Media)

Recent Posts

La France mobilise 2,3 milliards € pour ses start-up industrielles

Ce plan vise à passer de 200 à 500 start-up "accompagnées" et de créer 100…

3 minutes ago

FireEye + McAfee Enterprise : alias Trellix pour l’offensive XDR

Effective sur le plan capitalistique, la fusion entre FireEye et McAfee Enterprise l'est désormais aussi…

1 heure ago

Cybersécurité : 5 priorités des DSI

Les priorités de protection exprimées par des responsables informatiques en France se concentrent sur les…

6 heures ago

Cybersécurité : un élan EDR en France ?

L'EDR a enregistré une nette progression dans le parc de solutions cyber des entreprises qui…

6 heures ago

Stockage primaire : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche du stockage primaire et en quoi se distinguent-ils ? Éléments…

9 heures ago

Investissements IT : Gartner prévoit 5,1% de croissance en 2022

Les investissements informatiques mondiaux augmenteraient de plus de 5% en 2022. Une année de perspectives…

24 heures ago