IA et Machine Learning : Apple réorganise ses équipes sous la houlette de John Giannandrea

Logiciels

Apple vient de créer une nouvelle équipe IA (Intelligence Artificielle) et ML (Machine Learning ou Apprentissage Automatique en français) supervisée par John Giannandrea, ex-Googler.

Apple réorganise ses équipes en charge de l’intelligence artificielle en une seule entité dirigée par John Giannandrea, ancient cadre dirigeant au sein de Google.

Siri et Core ML regroupés

Il a en effet quitté la filiale d’Alphabet en avril dernier, après y avoir officié durant 8 années, explique Apple dans une contribution de blog.

L’ancien responsable de la recherche et de l’intelligence artificielle de Google, dirige désormais la division d’apprentissage automatique d’Apple, qui regroupe son équipe Siri et celle en charge de Core ML.

Ce dernier consiste en un framework dont la particularité est de permettre aux développeurs d’applications iOS, watchOS, macOS et tvOS d’intégrer des modèles d’apprentissage automatique dans les applications.

Core ML, qui a été dévoilé à l’occasion de la conférence développeurs WWDC 2017, s’articule autour des trois frameworks que sont GameplayKit; Fondation et Vision.

Créer plus de jonctions

Si les structures internes des équipes Siri et Core ML ne vont pas changer, elles répondront désormais à John Giannandrea.

Même si elles partagent de nombreux objectifs communs, les équipes en charge de Siri et du Machine Learning ont évolué séparément au sein de la firme de Cupertino.

La nouvelle structure doit permettre de créer plus de jonctions entre ces deux entités et de mutualiser certains efforts.

Rattraper le retard pris

Pour le groupe dirigé par Tim Cook, il s’agit de rattraper son retard dans les domaines de l’IA et de l’apprentissage automatique, deux domaines clés où des groupes comme Facebook, Google, Amazon et Microsoft sont en pole position.

Des services tels que Photos et Plans souffrent ainsi de la différence avec les alternatives de Google que sont Google Photos et Google Maps, ces deux produits exploitant à fond le potentiel de l’IA. Apple a aussi pris un certain retard dans le domaine en plein des boom des enceintes connectées adossées à un assistant vocal.

Son enceinte HomePod est ainsi arrivée sur le marché bien après les alternatives de Google et d’Amazon, qui dominent ce marché. La faute en partie à Siri qui n’est pas aussi performant que Google Assistant ou Alexa (Amazon). Mais aussi, au manque d’ouverture de l’écosystème qui gravite autour du HomePod.

(Crédit photo : @Google)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur