IA : entre Google et son équipe, la controverse

Que retenir du licenciement controversé de la chercheuse en intelligence artificielle (IA) ?

Le 2 décembre dernier, Timnit Gebru, alors codirectrice de l’équipe éthique de l’IA chez Google, a annoncé via Twitter avoir été congédiée.

Le différend concernant un document de recherche et un courriel transmis par la chercheuse à un groupe interne, dans lequel elle exprimait sa frustration, seraient à l’origine de l’éviction. Les motivations relatives à cette décision font polémique.

Transparence ?

Google aurait exigé la rétractation d’un article de recherche. Cet article, corédigé par Timnit Gebru, chercheuse américaine d’origine éthiopienne, questionne l’éthique d’algorithmes utilisés par la multinationale basée à Mountain View (Californie).

Dans un courriel interne rendu public, le responsable du département intelligence artificielle de Google, Jeff Dean, a justifié la demande de rétractation. Selon lui, l’article en question n’a pas atteint le niveau d’exigence souhaité en vue d’une publication.

En réaction, une lettre ouverte de soutien à Timnit Gebru a été publiée. Au 31 décembre, elle a été signée par plus de 2 600 employés de Google et 4 300 soutiens du monde universitaire, de l’industrie et d’autres membres de la société civile. 

Ils contestent la version des faits présentée par l’entreprise et appellent « Google Research à renforcer son engagement en faveur de l’intégrité de la recherche ».

(crédit photo © Shutterstock)