Pour gérer vos consentements :
Categories: Logiciels

IA : IBM Project Debater renforce Watson

IBM a annoncé la commercialisation prochaine, sous la forme d’une intégration à Watson, le système d’intelligence artificielle (IA) du groupe, des technologies clés de traitement automatique du langage naturel (TALN ou NLP en anglais) de Project Debater.

Dévoilé en 2018 par IBM Research, Project Debater est un système d’IA capable de débattre avec un humain et d’argumenter, le tout en langage naturel.

Avec Watson couplé à certaines capacités de Debater, les entreprises pourront identifier et traiter des aspects parmi les plus complexes du langage humain (en langue anglaise, dans un premier temps), selon les promoteurs du projet.

En outre, les utilisateurs auront la possibilité d’analyser ces données linguistiques avec les API Watson. Ces avancées permettront également aux entreprises de mieux comprendre des documents commerciaux, tels que des PDF et des contrats, et de renforcer des modèles d’IA.

Analyse du sentiment, récapitulation, regroupement

IBM met en exergue les capacités suivantes de son offre :

– L’analyse avancée du sentiment. Celle-ci sera intégrée dans le logiciel Watson Natural Language Understanding ce mois-ci. Par ailleurs, une nouvelle technologie de classification basée sur Project Debater va renforcer Watson Discovery plus tard dans l’année.
– La récapitulation. La technique permet d’extraire des données textuelles de sources multiples pour fournir aux utilisateurs un résumé de ce qui est dit et écrit. La fonction sera ajoutée d’ici la fin 2020 à IBM Watson Natural Language Understanding.
– Le regroupement avancé de sujets. Il permettra aux utilisateurs de « regrouper » les données entrantes pour produire des « sujets » d’informations connexes. La technique sera prochainement intégrée à Watson Discovery, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Pour Rob Thomas, directeur général d’IBM Data & AI, « permettre aux entreprises d’identifier, d’analyser et de comprendre davantage le langage humain, grâce au TALN, transformera la façon dont elles utilisent leur capital intellectuel, aujourd’hui codifié au sein des données ».

(crédit photo © IBM)

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

4 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

7 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

8 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

8 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

13 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago