IA : Lenovo veut devenir un acteur incontournable

CloudComposantsPoste de travailServeurs
Liu Chuanzhi - Lenovo

Lenovo accélère ses projets dans l’IA et le HPC afin de « relever les plus grands défis de l’humanité ».

Afin de répondre aux besoins du marché de l’IA en pleine croissance, Lenovo a annoncé aujourd’hui la mise en place de nouveaux matériels et logiciels destinés à rationaliser l’apprentissage automatique (machine learning) sur les systèmes informatiques haute performance (HPC pour High Performance Computing).

Pour la société chinoise, il ne fait aucune doute que les entreprises vont s’appuyer de plus en plus sur des systèmes IA pour accélérer les prises de décision alors que la quantité de données à traiter explose, avec 44 000 milliards de Go de données prévues d’ici 2020.

« L’intelligence artificielle a déjà de profondes conséquences sur les stratégies économiques traditionnelles et la recherche scientifique. La plupart des dirigeants d’entreprises voit en elle l’une des priorités de l’année à venir. Les entreprises qui veulent exploiter pleinement les données dont elles disposent aujourd’hui doivent adopter l’IA comme l’instrument de leur réussite dans le paysage économique et concurrentiel actuel, a ainsi déclaré Ludovic Levé, Directeur Général de Lenovo Data Center Group en France. Avec les centres d’innovation de l’intelligence artificielle que nous venons d’ouvrir et notre portefeuille complet de produits et de services, nous nous engageons à les aider à réaliser leurs déploiements IA. »

Ainsi, à l’occasion du SC17 (Supercomputing 2017), Lenovo Data Center Group a annoncé de nouvelles initiatives destinées à aider ses clients à adopter l’IA.

Hardware et logiciels dédiés IA

Concernant le volet hardware, Lenovo a annoncé la prise en charge de nouveaux GPU par son ThinkSystem SD530, un serveur à deux sockets dans un format de rack de 0,5U. Il peut en effet désormais embarquer en option le GPU Tesla V100 signé Nvidia. De quoi donner la possibilité aux entreprises d’augmenter les performances des tâches liées à l’IA grâce au composant de Nvidia qui intègre 640 Tensor Cores destinés à prendre en charge les applications IA, avec une puissance de calcul de 120 téraflops à la clé.

Parallèlement, concernant le volet logiciel, Lenovo lance également une suite de gestion répondant au nom de Lenovo Intelligent Computing Orchestrator (LiCO). Permettant de gérer et de développer des modèles d’apprentissage automatique, la suite prend en charge les frameworks AI open-source les plus populaires, effectue un monitoring de l’entraînement du réseau neuronal et peut planifier les charges de travail IA dans des environnements multi-projets.

Pour augmenter son empreinte dans l’IA, la firme chinoise a aussi investi 1,2 milliard de dollars dans la recherche et le développement sur l’IA. Dans cette optique, le groupe Data Center de Lenovo exploite trois nouveaux centres d’innovation en intelligence artificielle à Morrisville (en Caroline du Nord), à Stuttgart et à Pékin.

De surcroît, plus de 100 data scientists et développeurs d’IA spécialisés s’attachent à aider les clients à comprendre comment l’IA peut résoudre les problèmes commerciaux et humanitaires, tels que l’analyse des scanners de patients pour détecter les tumeurs.

Lenovo collabore également étroitement avec des chercheurs de l’Université d’État de Caroline du Nord (NCSU) pour développer des systèmes pilotés par IA pour surveiller l’état des cultures et avec l’University College London pour développer des modèles afin de collecter des informations détaillées sur les collisions avec le LHC (Large Hadron Collider), l’accélérateur de particules du CERN le plus grand et le plus puissant au monde à ce jour.

Crédit photo : Liu Chuanzhi – Lenovo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur