IaaS : AWS, Microsoft, Alibaba dominent un marché en forte hausse

Les entreprises dans le monde ont investi 64,3 milliards de dollars dans les infrastructures en tant que service (IaaS) du cloud public en 2020, contre 45,7 milliards de dollars l’année précédente, a relevé Gartner. Du côté des fournisseurs cloud, trois multinationales américaines et deux groupes chinois se partagent 80% du marché IaaS en valeur.

Amazon Web Services (AWS), malgré un repli de 4 points de ses parts, a conservé son leadership, avec 40,8% du marché IaaS mondial en valeur. La filiale cloud d’Amazon a ainsi généré 26,2 Md$ de revenus IaaS en 2020 (+28,7%).

Une autre firme américaine, Microsoft, est deuxième avec une part de 19,7% (+2 points) et une croissance de près de 60% à 12,7 Md$ de ses revenus IaaS. La bascule vers le travail à distance a impacté à la hausse la demande émanant de clients Azure existants.

De son côté, Alibaba Cloud, premier fournisseur cloud en Chine, troisième dans le monde (9,5% du marché), a vu progresser ses revenus IaaS de 52,8% à 6 Md$.  La demande a été portée par les téléchargements de sa plateforme collaborative d’entreprise DingTalk.

Google reste quatrième (6,1% du marché à 3,9 Md$ de revenus IaaS, +66% de croissance).

Huawei dans le top 5 mondial

Après deux années consécutives d’une croissance supérieure à 200% dans le IaaS, Huawei est entré pour la première fois en 2020 dans le top 5 mondial (4,2% du marché à 2,7 Md$,).

« Huawei a négocié un virage difficile. Le groupe s’est éloigné de la vente d’équipements pour investir massivement dans son activité de services cloud. Il en récolte les premiers résultats », a expliqué Sid Nag, vice-président de recherche chez Gartner.

Huawei génère l’essentiel de ses revenus IaaS (90%) en Chine.

Globalement, « l’ère des DSI investissant discrètement dans les services cloud IaaS et les plateformes en tant que service (PaaS) est depuis longtemps révolue », a relevé l’analyste du cabinet Gartner. « La croissance de marchés technologiques annexes au cloud, tels que la périphérie du réseau (edge), la 5G et l’IA » dans lesquels investissent les directions informatiques, constitue « la véritable opportunité pour les fournisseurs » du secteur.

(crédit photo © Shutterstock)