IBM a faim: nouveaux investissements en vue

Régulations

Big Blue va accélérer ses investissements. L’enjeu? Maintenir, face à HP, son
rang de numéro un mondial…

La course aux acquisitions n’est pas prête de se terminer chez les géants du logiciel professionel. Si Oracle est le champion toute catégorie de la croissance externe (20 milliards de dollars dépensés en trois ans, y compris le rachat d’Hyperion ce 1er mars), IBM ne compte pas se laisse distancer. D’autant que HP (Compaq, DEC) a déjà brigué la place de numéro un mondial…

Big Blue s’est résolument lancé dans le software et le service. En 2006, il a dépensé près de 5 milliards de dollars en acquisitions, principalement dans le logiciel. Le groupe s’est notamment emparé de FileNet, ISS (Internet Security Systems), MicroMuse et MRO Software. En tout, 13 entreprises sont tombées dans son escarcelle.

Cette année, IBM indique qu’il accélérera le rythme de ses acquisitions. “Etant donné notre historique, IBM entend maintenir le rythme accéléré des acquisitions en 2007, en fonction des valorisations”, explique un communiqué publié sur son site. Le géant informatique ne cite pas de cibles potentielles…

Mais il n’hésite pas à expliquer que que le chiffre d’affaires des entreprises acquises l’an dernier a augmenté de 50% au quatrième trimestre par rapport à la période correspondante de 2005, avant leur rachat. Histoire de rassurer ses futures proies ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur