IBM / Ascential (suite) : Informatica réagit

Régulations

Suite à l’annonce du rachat d’Ascential par Big Blue, le concurrent Informatica réagit

Didier Guyomarc’h, directeur général d’Informatica France, n’a pas manqué de répondre à notre appel qui concluait l’interview de Michel Granger, directeur marketing Europe de l’Ouest d’IBM Software (

lire notre article). Informatica souhaite tout d’abord rappeler les chiffres du marché. L’étude d’IDC sur la répartition des parts de marché pour l’intégration de données donne Informatica premier avec 15%. En cumulant le numéro 3 Ascential et le numéro 8 IBM, l’association fait 12%, et ne se place que numéro 2. Idem pour l’étude Forrester 2004, qui répartit les parts de marché pour l’ETL (Extract Transfer and Load) à 23% pour le premier Informatica, et 18% pour Ascential (14%) et IBM (4%). “Hier et aujourd’hui encore plus, Informatica est le leader indépendant du marché“. Sur un marché informatique, où domine l’hétérogénéité des applications et des systèmes, Informatica se démarque par son “engagement à supporter l’ensemble des plates-formes (?) Nous sommes les seuls à proposer une offre cohérente et unique“. Dans ces conditions, le rachat d’Ascential par IBM “ne change rien, mais soulève des interrogations et crée des incertitudes?“. Ces dernières années, IBM Software a racheté 8 éditeurs, et Ascential 7. Dans ces conditions, “comment intégrer ensemble des sociétés et technologies, pour proposer une offre intégrée ?“. A suivre donc ! Didier Guyomarc’h reste serein pour l’avenir, et tient à rappeler qu’Informatica reste le seul à offrir une garantie de support sur l’hétérogénéité. Et puis, “Nous sommes partenaires d’IBM BCS, avec qui nous avons 300 clients communs dans le monde“. Alors?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur