IBM attaque Microsoft Office avec Lotus Symphony gratuit

Logiciels

Après OpenOffice.org et Google, Big Blue lance la gratuité de sa suite
bureautique. But: contrer Microsoft et relancer Notes

Nouveaux soucis en perspective pour Microsoft dans le juteux marché de la bureautique. Office, la suite logicielle star de la firme de Redmond, va devoir affronter un nouvel ennemi de taille : IBM.

Le géant américain devrait en effet annoncer le lancement prochain de Lotus Symphony, une suite bureautique complète, gratuite et téléchargeable en ligne. Le pack comprendra un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation.

Symphony utilisera le format Open Document Format (ODF) pour ses applications, le même qu’OpenOffice, autre concurrent d’Office de Microsoft. D’ailleurs, la suite d’IBM est basée sur cette suite open source.

Les mauvaises nouvelles s’accumulent donc pour Microsoft. Si Office domine encore outrageusement (90% de parts de marché), le vent est doucement en train de tourner. Premier accroc, son format OXML n’a pas été standardisé par l’ISO.

Ensuite, les alternatives en ligne et surtout gratuites se multiplient. Il y a OpenOffice de Sun (où IBM est officiellement présent depuis quelques jours) mais surtout Google Apps. Google vise également les entreprises avec une version premium (50 dollars par an et par poste) qui va être proposée par Capgemini à ses clients.

Bref, Microsoft se bat désormais sur un double front. D’un côté, les logiciels open-source gratuits avec Sun et IBM, de l’autre, le SaaS, software as service, nouveau marché du logiciel en ligne dans lequel Microsoft a encore du mal à s’adapter. OfficeLive se fait ainsi attendre alors que Google a déjà lancé son attaque.

Pour autant, Microsoft reste serein. Son hégémonie ne va disparaître du jour au lendemain. La firme mise sur le parc installé d’Office, sur les habitudes et sur la compatibilité des documents, le format ODF pouvant provoquer quelques problèmes avec les .doc de Microsoft. Il met également en avant une sécurité et une confidentialité plus importante que les applications en ligne de la concurrence. Enfin, l’éditeur mise sur la puissance des fonctionnalités de ses applications.

Mais l’arrivée d’IBM est un coup dur car sa suite bureautique bénéficiera directement de la bonne image et du crédit de Big Blue. Notamment en entreprise. Et l’argument de la gratuité pourrait rapidement remplir son office… Rappelons qu’Office est le principal contributeur au chiffre d’affaires de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur