IBM : ‘blades’, admin et switchs (BNT) pour doper le datacenter

Réseaux

Solutions blades transversales, intégration à Tivoli, nouveaux switchs BNT… Ou comment optimiser son datacenter à l’heure des ‘Big data’.

IBM a introduit ce 15 février un complément de solutions pour optimiser le datacenter. Il s’agit d'”alléger la charge des centres informatiques surexploités“, explique le communiqué. Ce sont des systèmes optimisés “pour aider les entreprises à gérer des applications toujours de plus en plus conséquentes et constamment sollicitées“. (cf. article ‘IBM France, fin prêt pour le ‘cloud computing‘).
En pratique, IBM parachève ainsi l’intégration, avec administration unifiée,  des sous-ensembles serveurs (virtualisés), unités de stockage au sein du réseau du datacenter et autour de son nouveau mainframe sEnterprise System ( à rapprocher de l’offre de  HP avec  BladeSystem Matrix et Virtual Connect;   ou  encore de l’offre de Cisco avec son  UCS associé à EMC ou à NetApp).

Quatre solutions sont mises ici en avant par IBM:
– environnement zEnterprise System :  ajout du support de l’appliance ‘IBM  WebSphere DataPower Integration Appliance XI50z” à cet environnement grand système (introduit en juillet 2010).  Cette appliance  a été “conçue pour optimiser la charge de traitement (workload) et faciliter la communication entre les données et les différents serveurs utilisés, quelles que soient les plates-formes où l’on se trouve“.

Le processus consiste à traduire en protocoles XML et ‘web services‘, de sorte que les données puissent être comprises sur tous les types de serveurs. Ceci doit permettre d’avoir “une vue d’ensemble de tous les traitements lancés sur les différents serveurs du datacenter“.
Une fois intégrée au mainframe, cette appliance DataPower XI50z augmenterait 23 fois le ratio prix/performances, comparé à des systèmes concurrents [non cités…].

Cette appliance vient compléter d’autres systèmes d’extension, autour du mainframe, déjà supportés, tels que les serveurs blades Power7 et l’IBM Smart Analytics Optimizer

zEnterprise BladeCenter Extension : c’est une extension, une fonctionnalité nouvelle également ajoutée à l’environnement  mainframe zEnterprise System. Elle  permet l’intégration entre des serveurs Blade d’IBM, sur processeurs Power 7 ou x86,  et le nouveau mainframe.

stockage : nouvelle solution RAS IBM Storwize : elle intègre le système de stockage IBM Storwize V7000 -un milieu de gamme introduit en octobre 2010 – au sein du système d’administration/ supervision Tivoli Storage Productivity Center, ainsi que dans le Tivoli Storage FlashCopy Manager.
Il s’y ajoute des services d’implémentation proposés par IBM ou ses partenaires (qui se voient proposer des “incentives” pour contribuer à ces packages hardware / software).
Les tâches d’administration (setup, admin…) sont ainsi simplifiées. Le gain de temps serait de 50% et la réduction de la mise  en arrêt des systèmes réduite de 90%, dans le cas, par exemple, de procédures de back-up de données SAP, Oracle ou Microsoft Exchange.

System x:   un nouveau serveur lame IBM Blade System eX5 préconfiguré pour des applications de bases de données (ou serveur ‘Workload Optimized Blade for Database‘) destiné en particulier aux secteurs de la santé ou de la finance confrontés à l’afflux des “Big data“. Cette offre s’applique aussi aux données diverses qui s’additionnent – enregistrements vocaux, web-videos, photos… – et qui sont sollicitées par des requêtes permanentes et croissantes, nécessitant toujours plus de mémoire, mémoire cache ou SSD, ainsi que de la commutation virtuelle sur des serveurs virtualisés.

deux nouveaux ‘switchs’ Ethernet de Blade Network Technologies (société acquise fin 2010 par IBM): ils s’intègrent aux serveurs et aux unités de stockage IBM, afin de traiter dynamiquement les charges de traitement dans des nouveaux environnements de ‘cloud computing‘, dans les applications de ‘business analytics‘ ou des traitement HPC (High performance computing).

___________
Conquête de parts de marché?

IBM dit conforter ses positions sur le marché des systèmes de stockage et des unités de serveurs.
Au 4è trimestre 2010, son chiffre d’affaires sur ces segments de marché aurait atteint 6,3 milliards de dollars, après une hausse de +21% – un record depuis 2001.
Toujours sur 2010, IBM revendique 2.900 remplacements de systèmes, dont 1100 en provenance d’Oracle/Sun et 750 de HP.  Depuis le démarrage de son offre de migration en 2006 (visant à piquer des parts à la concurrence), IBM recense 5.725 changements de serveurs et de systèmes de stockage…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur