IBM complète sa stratégie cloud en Asie avec un nouveau datacenter à Singapour

CloudDatacentersRéseaux

Dernier élément en date d’un vaste réseau de datacenters, le nouveau centre informatique d’IBM sera implanté en pleine zone Asie-Pacifique, et sera dédié exclusivement au cloud.

IBM vient d’investir 38 millions de dollars dans un nouveau centre de données, éminemment stratégique, et ce, pour deux raisons : sa situation, tout d’abord, puisqu’il sera implanté à Singapour, en plein cœur de la très dynamique zone Asie-Pacifique. De surcroît, ce datacenter sera dédié au très prometteur marché du cloud computing (privé ou public).

Selon la firme, ce nouveau datacenter adoptera les standards les plus exigeants en terme de sécurité et de réduction des coûts. Il permettra, dans un premier temps, d’accéder au portefeuille d’offres IaaS (Infrastructure as a Service) d’IBM. Il devrait être mis en fonction en avril et sera aussi bien adapté aux tests et à la mise en place de nouveaux projets qu’aux besoins des entreprises souhaitant déployer une application existante sur un site plus proche du marché asiatique.

IBM semble avoir bien placé ses pions au fil des mois, le nouveau datacenter de Singapour formant visiblement la brique qui manquait au maillage mis en place par la firme. En effet, il s’intégrera dans un vaste ensemble, comprenant des centres informatiques situés en Allemagne, au Canada et aux États-Unis.

Les clients de la firme pourront même s’appuyer sur l’un des treize laboratoires cloud d’IBM, dont – heureux hasard – sept sont situés dans la zone Asie-Pacifique (Chine, Corée, Inde, Hong Kong, Japon, Singapour et Vietnam).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur