IBM confirme de bonnes perspectives 2008 grâce aux services et à l'international

Logiciels

Big Blue peut redonner le moral aux milieux boursiers. Ses prévisions pour 2008 restent sur un petit nuage…

Big Blue peut redonner le moral aux milieux boursiers. Ses prévisions pour 2008 restent sur un petit nuage…

Grâce à la stabilité de sa croissance à l’international, et malgré des chiffres médiocres dans le “hardware” et la faiblesse du marché américain, IBM continue d’afficher un optimisme serein, lié notamment à de bonnes perspectives dans l’activité services.

Mark Loughridge, directeur financier du géant mondial (‘CFO’), a confirmé la bonne tendance. Les revenus par action devraient progresser en 2008 de +15% soit un gain de 8,20 dollards par action (contre 7,18% en 2007).

IBM se dit particulièrement confiant dans le développement de ses activités “services” et son expansion à l’international.

Du coup, le géant mondial confirme l’accélération de son programme de rachat d’actions. En juin dernier il avait porté sur 12,5 milliards (soit 118,8 millions d’actions).

Le chiffre d’affaires a cru de 2% seulement aux Etats-Unis, contre +16% en Europe et +15% en Asie. Mais compte tenu de la baisse du dollar, la croissance a été, en réalité, de +6% en Europe et +9% en Asie.

Les ventes à l’international sont passées à 63% du chiffre d’affaires total, soit 2 points de plus qu’en 2006. Les pays en voie de développement ont généré 22% du CA total.

Les bons chiffres actuels s’expliquent surtout par la forte progression de l’activité services (Global services) en hausse de 17% (ou +10% en tenant compte de la baisse du dollar). Big Blue explique que la baisse de 4% dans les revenus ‘hardware’ (équipements) est notamment due à la cession d’une activité ‘imprimantes’. A l’inverse, le chiffre d’affaires ‘logiciels’ affiche une croissance de +17% (ramenée à +10%, à cause de la dépréciation du dollar).

Pour rappel, au 4è trimestre 2007, Big Blue a réalisé un chiffre d’affaires de 28,87 milliards en hausse de 9,9% – soit un milliard au dessus de ce qu’avait prévu le “consensus” des analystes.

Le résultat net trimestriel s’affiche à 3,95 milliards de dollars (contre 3,54 milliards,l’année antérieure). La marge brute est en hausse de 44,9%, contre +44,6% l’année précédente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur