IBM confirme de bonnes perspectives 2008 grâce aux services et à l'international

Big Blue peut redonner le moral aux milieux boursiers. Ses prévisions pour 2008 restent sur un petit nuage…

Grâce à la stabilité de sa croissance à l’international, et malgré des chiffres médiocres dans le « hardware » et la faiblesse du marché américain, IBM continue d’afficher un optimisme serein, lié notamment à de bonnes perspectives dans l’activité services.

Mark Loughridge, directeur financier du géant mondial (‘CFO’), a confirmé la bonne tendance. Les revenus par action devraient progresser en 2008 de +15% soit un gain de 8,20 dollards par action (contre 7,18% en 2007).

IBM se dit particulièrement confiant dans le développement de ses activités « services » et son expansion à l’international.

Du coup, le géant mondial confirme l’accélération de son programme de rachat d’actions. En juin dernier il avait porté sur 12,5 milliards (soit 118,8 millions d’actions).

Le chiffre d’affaires a cru de 2% seulement aux Etats-Unis, contre +16% en Europe et +15% en Asie. Mais compte tenu de la baisse du dollar, la croissance a été, en réalité, de +6% en Europe et +9% en Asie.

Les ventes à l’international sont passées à 63% du chiffre d’affaires total, soit 2 points de plus qu’en 2006. Les pays en voie de développement ont généré 22% du CA total.

Les bons chiffres actuels s’expliquent surtout par la forte progression de l’activité services (Global services) en hausse de 17% (ou +10% en tenant compte de la baisse du dollar). Big Blue explique que la baisse de 4% dans les revenus ‘hardware’ (équipements) est notamment due à la cession d’une activité ‘imprimantes’. A l’inverse, le chiffre d’affaires ‘logiciels’ affiche une croissance de +17% (ramenée à +10%, à cause de la dépréciation du dollar).

Pour rappel, au 4è trimestre 2007, Big Blue a réalisé un chiffre d’affaires de 28,87 milliards en hausse de 9,9% – soit un milliard au dessus de ce qu’avait prévu le « consensus » des analystes.

Le résultat net trimestriel s’affiche à 3,95 milliards de dollars (contre 3,54 milliards,l’année antérieure). La marge brute est en hausse de 44,9%, contre +44,6% l’année précédente.