IBM dément vouloir ouvrir sa base DB2 à l'open source

Logiciels

Démenti catégorique en réponse à des propos tenus par un dirigeant d’IBM au Royaume-Uni…

Big Blue a répondu par la négative, sans ambiguité. Le groupe a déclaré ce 16 juin qu’il n’avait “aucun plan prévoyant d’ouvrir la base de données DB2 à l’Open source” – répondant ainsi aux propos rapportés par un journaliste de ZDNet citant un certain Chris Livesey, directeur Information management software d’IBM au Royaume-Uni.

Le manager britannique s’était aventuré à dire que les changements intervenus sur le marché des bases de données pourrait à terme inciter IBM à ouvrir son pilier DB2 à l’univers Open Source.

Nous disposons d’une version “light” du produit, proposée gratuitement, ce qui est une étape vers le fait d’exposer notre technologie“.

Il faisait allusion à DB2 Express-C. Il avait ajouté: “En regardant l’héritage d’IBM et sa contribution au marché de l’Open Source, nous avons été particulièrement actifs pour prendre la tête de ce marché (…). A mesure que l’avenir se déroule, et que les données économiques se clarifient, il y aura toujours plus d’engagement vers l’Open Source par tout le monde. Nous avons franchi de bonnes étapes dans ce sens“.

Les propos sont plausibles, car il est vrai qu’IBM figure parmi les principaux contributeurs de code pour l’univers du ‘libre’, avec, par exemple, la base ‘Cloudscape‘ reposant sur Java ou encore le ‘framework’ de développement Eclipse. On peut également citer la suite bureautique Lotus Symphony, gratuite, qui repose sur OpenOffice.org…

DB2, qui a été créée il y a 25 ans, reste un des fers de lance d’IBM. Hormis le cercle des mainframes, diverses versions ont été déclinées sur plusieurs autres plates-formes – ce qui permet à Big Blue de se situer, en valeur, au deuxième rang des éditeurs de bases de données dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur