IBM est toujours le champion des brevets

Cloud

Pour la 13e année consécutive, Big Blue est le premier détenteur de brevets aux Etats-Unis

Le constructeur est devenu propriétaire l’an dernier de 2.941 brevets, soit la huitième année d’affilée pour laquelle le nombre de brevets dépasse les 2.000 et la 13e année de record de dépôts de brevets.

Big Blue a fait savoir qu’il collaborait avec le Bureau des Brevets et des Marques américain et d’autres organismes pour faciliter l’examen des applications relatives aux brevets informatiques. L’objectif est de s’assurer que ces organismes ne promulguent pas par erreur des brevets relatifs à des codes qui ont déjà fait l’objet d’un développement, a précisé Davis Kappos, l’un des vice-présidents d’IBM. Le projet, qui implique également des institutions universitaires et l’Open Source Development Labs, promoteur du logiciel libre Linux, permettra à tout organisme spécialisé dans les brevets de procéder à des recherches rapides au travers des millions de lignes de code des logiciels existants, afin de déterminer s’il y a lieu de breveter ou pas. L’enjeu est important. Les batailles juridiques autour des brevets sont aujourd’hui monnaie courante aux Etats-Unis. Certaines entreprises en ont même fait une spécialité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur