IBM fait évoluer son architecture SOA et offre un BPM à WebSphere

Régulations

IBM dote WebSphere de nouveaux composants qui font évoluer son architecture orientée services (SOA)

L’entreprise flexible impose un système d’information flexible“, Gérald Karsenti, vice-président d’IBM Software France et Afrique du Nord, introduit ainsi l’annonce de nouveaux logiciels et services SOA d’IBM. Si la préoccupation majeure des entreprises reste l’intégration des applications, la demande évolue, et les éditeurs doivent s’adapter aux processus métiers dans une logique industrielle. Et chercher la “réutilisabilité” de briques et composants qu’ils développent. Mais ils se heurtent à la rigidité des systèmes d’information et au manque de standards. C’est ce constat que fait Gérald Karsenti, qui a rappelé la démarche d’IBM en matière de SOA (architecture orienté services) pour répondre aux attentes des entreprises. Il décline tout d’abord l’évolution de cette architecture. Le service est la tâche métier ; l’orientation service intègre la chaîne de valeurs dans la chaîne des services ; l’architecture SOA est le support des orientations services ; enfin, l’application composite est l’ensemble des services assemblés des processus SOA. “La technologie est prête. Nous avons franchi l’étape de l’info messagerie vers l’EAI (enterprise applications integration). Nous franchissons aujourd’hui celle de l’intégration orientée service, l’intégration des données, des processus et des hommes“. Mais pourquoi donc adopter une architecture SOA ? “Pour rester au contact du marché, pour adopter des standards et les technologies qui les accompagnent, pour adopter de meilleures règles pour une gouvernance effective, et pour adopter une logique métier“. La stratégie d’IBM est simple. Après la phase initiale d’analyse, les experts du groupe définissent de types de processus dans l’entreprise : les processus opérationnels, qui s’imposent, et les processus stratégiques? ou non. Ces derniers, non stratégiques, profitent d’un traitement simple : direction l'”outsourcing“. Pour les autres, on s’en occupe ! Cette stratégie prend le nom de IBM SOA Foundation, et concerne tous les composants de l’offre SOA de l’éditeur, ainsi que tous ses services. WebSphere, bien évidemment, reste le c?ur du projet et assure l’intégration des applications et des processus. Mais aussi Rational pour les développements, DB2 pour l’information, Tivoli pour la gestion de l’architecture, et Lotus. Les logiciels IBM SOA Foundation sont destinés à la modélisation, l’assemblage, le déploiement et la gestion des SOA. – Pour modéliser les SOA, IBM annonce une évolution de WebSphere Business Modeler, un outil qui permet de modéliser et de concevoir les flux des processus. – Pour assembler les SOA, IBM annonce une nouveauté, WebSphere Integration Developer, outil de développement basé sur Eclipse pour construire et déployer des processus métiers basés sur les SOA. Pour accompagner cette application, IBM a lancé en parallèle une nouvelle version de Rational Application Developer. – Pour déployer les SOA, IBM annonce WebSphere Process Server, un logiciel basé sur WebSphere Application Server 6, complété d’un moteur de règles métiers, basé sur des standards ouverts, et qui simplifie l’intégration de processus métiers. – Et pour gérer l’ensemble, IBM annonce WebSphere Business Monitor, un logiciel de surveillance des performances des processus métiers et des distribution de solutions SOA. Tivoli évoluera très prochainement dans le même sens. Mais la principale annonce d’IBM, en dehors de sa stratégie SOA, revient probablement à WebSphere Enterprise Service Bus, le premier bus ESB officiel de Big Blue pour WebSphere, qui accompagne les utilisateurs dans le déploiement de leurs projets SOA. WebSphere ESB propose des fonctionnalités d’interconnexion et d’intégration des services et applications SOA. Renforcées, pour les utilisateurs à la recherche de fonctionnalités avancées, d’une nouvelle version de WebSphere Message Broker, un second bus advanced enterprise sercice bus. “Notre but n’est pas de vendre du SOA, mais de vendre de la flexibilité afin de vendre et de mettre en ?uvre des solutions adaptées“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur