IBM forme des collaborateurs au Big Data, Cloud et mobilité, mais réduit leur salaire

Big DataCloudRégulations

Cloud, data, analytique, mobilité… IBM GTS lance un programme de formation à l’attention de certains de ses employés outre-Atlantique tout en réduisant leur salaire de 10%.

Pour répondre à la demande de compétences IT du marché sans grever ses coûts, IBM Global Technology Services (GTS) veut mettre à niveau certains de ses collaborateurs tout en réduisant leur rémunération. L’initiative a été accueillie froidement par les intéressés outre-Atlantique.

10% de baisse de salaire 6 mois durant

Dans un mémo du 12 septembre consulté par GigaOM, IBM s’adresse à des employés américains de la SSII appelés à suivre une formation de la mi-octobre 2014 à la fin mars 2015. La note de service précise que « certains managers et employés n’ont pas suivi le rythme d’acquisition de compétences et d’expertise nécessaire pour répondre à l’évolution des besoins des clients, des technologies, et aux exigences du marché. » Les employés concernés devront consacrer à l’apprentissage et au développement « jusqu’à un jour par semaine » ou 23 jours ouvrables au total. La formation est assortie d’une réduction de salaire sur six mois pour les participants. Pendant la formation « vous recevrez 90% de votre salaire de base actuel », a précisé IBM. Les salaires retrouveront leur taux plein à partir d’avril 2015.

Investir dans les SMAC

Le programme de formation cible un « petit nombre d’employés américains » de la SSII actifs dans l’outsourcing, a fait savoir une porte-parole d’IBM aux États-Unis. L’initiative vise, selon IBM, à développer leurs compétences dans des domaines technologiques clés regroupés sous l’acronyme SMAC (Social, Mobile, Analytique, Cloud).

Le projet ne fait pas l’unanimité chez des salariés « choqués » d’être classés ‘maillons faibles’. En réduisant le salaire de base, IBM agirait « dans l’espoir que les employés concernés ne soient pas en mesure de faire face à la baisse de leur rémunération et décident de démissionner, exemptant IBM de licencier et d’avoir à verser une indemnité », a indiqué un informaticien.

Big Blue, de son côté, estime qu’il s’agit d’un « co-investissement » profitable aux deux parties. Lee Conrad, coordinateur du syndicat Alliance@IBM, ne dénonce pas la formation, mais la méthode appliquée. « Les employés d’IBM n’ont aucun problème avec l’apprentissage de nouvelles compétences, mais combiner cela avec une réduction de salaire est scandaleux et inacceptable », a-t-il déclaré.


Lire aussi
Résultats : Transformation difficile pour IBM, malgré le Cloud et le Big Data

Apple et IBM partent à l’assaut des entreprises avec iOS et Big Data


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur