IBM garde la tête du middleware

Réseaux

IDC confirme la position d’IBM sur le marché très concurrentiel des logiciels middleware de déploiement d’applications, devançant largement BEA et Oracle

IDC a rendu publique sa dernière étude sur le marché des logiciels de déploiement d’applications. Un marché qui couvre les serveurs middleware de messagerie et de transactions, les serveurs Web et d’intégration, ainsi que les passerelles, adaptateurs et connecteurs.

Pour 2004, IDC a estimé ce marché à 7 milliards de dollars, en progression de 6,4% par rapport à 2003. Une progression qui devrait être soutenue jusqu’en 2009, au rythme annuel de 4,7%. IBM continue de tenir la tête du marché, avec 37% de parts de marché et une progression de 18%. Big Blue profite de la position de Websphere sur le middleware, dont les revenus affichent une progression permanente sur les 28 derniers trimestres. Une position qui profite aussi de la disponibilité de Websphere sur les environnements Windows, OS/400 et mainframe. C’est ce qui fait d’ailleurs la différence avec ses concurrents, et en particulier BEA, qui sont plus présents sur les marchés Linux et Unix, sur lesquels BEA occupe la première place, avec 12% de parts de marché, suivi par Oracle qui occupe la troisième place avec 7%. S’il reste difficile à cerner, le marché du middleware est promu à un brillant avenir, mais pourrait être soumis à d’importants mouvements de fonds technologiques selon les capacités d’innovation des éditeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur