IBM : le successeur de Ginni Rometty s’appelle Arvind Krishna

Projets
IBM executive Arvind Krishna. 5/30/19 Photo by John O’Boyle

IBM fixe au 6 avril 2020 le départ de Ginni Rometty. Arvind Krishna prendra les fonctions de CEO ; James Whitehurst (Red Hat), la présidence du groupe.

Virginia « Ginni » Rometty aura passé un peu plus de 8 ans à la tête d’IBM.

Le 1er janvier 2012, après une trentaine d’années au sein du groupe, elle avait pris la suite de Samuel Palmisano aux fonctions de présidente et de CEO.

Le 6 avril 2020, elle passera le témoin au duo Arvind Krishna (photo principale) – James Whitehurst.

james-whitehurstLe premier, âgé de 57 ans, est dans la maison IBM depuis 1990. Dirigeant actuellement l’activité cloud, il a également à sa charge les entités Security et Research.

Le second (photo ci-contre), né en 1967, est un ancien de Boston Consulting Group et de Delta Airlines. Il a récemment rejoint IBM. L’an dernier en l’occurrence, à la faveur de l’acquisition de Red Hat, dont il est CEO.

Ginni Rometty, 62 ans, quittera IBM fin 2020. D’ici là, elle présidera le conseil d’administration.

ginni-rometty-departSous son mandat, marqué par une réorientation vers le cloud et les services cognitifs, le cours boursier de Big Blue aura perdu près d’un quart de sa valeur.
Le groupe a néanmoins renoué avec la croissance en 2017, après plus de 7 ans de déclin.

L’année 2017 fut aussi celle du holà sur le télétravail aux États-Unis.
IBM a défini six bureaux « stratégiques » (Atlanta, Géorgie ; Austin, Texas ; Cambridge, Massachusetts ; New York ; Raleigh, Caroline du Nord ; San Francisco, Californie) et prié ses salariés de se relocaliser en conséquence.

En toile de fond, l’ambition – plus ou moins affirmée – de se séparer des « anciens ». Plusieurs employés ont intenté des procès à ce sujet. L’un d’entre eux l’a emporté, pour discrimination sur la base de l’âge.

Photo principale © John O’Boyle

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT