Pour gérer vos consentements :
Categories: Big DataLogiciels

IBM IOD 2012 : Big Data et lutte anti-fraude chez Big Blue

Las Vegas.- IBM a profité de son évènement IOD 2012 (Information on demand) pour récapituler ses développements logiciels, en particulier, ses orientations vers l’automatisation de la gestion des infrastructures.
L’automatisation de la gestion des infrastructures informatiques acquiert chaque jour plus de vertus. Nul doute que le phénomène du cloud computing  aura permis d’accélérer la maturité des systèmes d’information, et de leurs dirigeants.

Robert Leblanc, IBM Software

Dans le catalogue, plutôt vaste, des nouveautés annoncées depuis cet été, on relève plusieurs versions verticalisées et ciblées. Le phénomène Big Data est mis en avant, notamment dans les secteurs porteurs tels que la santé.

Robert Leblanc, directeur adjoint Middleware Software chez IBM a évoqué l’évolution des solutions matérielles : « Selon une étude IDC de 2012, 68 % du budget informatique des entreprises serait dédié à la gestion et à la maintenance du système d’information. Et notre étude IBM Global Data Center révèle que seulement une entreprise sur cinq consacre plus de 50 % de son budget à de nouveaux projets ».

D’où la justification de la nouvelle offre PureSystems, cette gamme de serveurs PureSystems, qui intègre matériel, logiciel, câblage… et logiciel de management global. Trois nouveaux modèles sont destinés à trois types de traitements de données : ‘transactions’, ‘analytics’ et ‘operational Analytics’.

La plate-forme Big Data d’IBM a été présentée plus en détail : elle regroupe un système Hadoop, du streaming et des datawarehouse.

Pour en savoir plus : cf l’article reportage sur www.siliconDSIBig data, big opportunités pour Big Blue

Inspection et analyse des réseaux sociaux

Par ailleurs, IBM a introduit une solution d’analyse des réseaux sociaux, baptisée IBM Intelligent Investigation Manager. Elle vise notamment à lutter contre la fraude : comment tout analyser pour débusquer les fraudeurs et limiter les risques. Ce logiciel inspecte les contenus internes ou externes,  données structurées ou non. Il gère les diverses sources d’information, en établissant des corrélations. Il propose des visualisations simples à interpréter et des capacités de ‘Case Management’.  Il s’agit donc d’une analyse intelligente de la fraude et de détection des menaces grâce à une boîte à outils.

Autres modules logiciels: i2 Fraud Intelligence Analysis apporte la vision et le contexte. Il met à jour les connexions et peut fournir des éléments de preuve. Et Content Analytics with Enterprise Search fait la recherche, l’ analyse et l’extraction d’informations pertinentes.

Pour plus de détails, cf. l’article sur www.siliconDSI : ‘Analytique et big data pour combattre la fraude

Recent Posts

RGPD : vers une nouvelle méthode de calcul des amendes

Le Comité européen de la protection des données (CEPD) a adopté de nouvelles lignes directrices…

3 heures ago

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

20 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

21 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

22 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

23 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

1 jour ago